Cours Stage - Imparfait et passé simple de l'indicatif

Exercice - Passé simple et imparfait

L'énoncé


Question 1

Classer dans un tableau à deux colonnes tous les verbes au passé simple et à l'imparfait présents dans cet extrait.

L’acclamation fut unanime. On se précipita vers la chapelle. On en fit sortir en triomphe le bienheureux pape des fous. Mais c’est alors que la surprise et l’admiration furent à leur comble. La grimace était son visage. Ou plutôt toute sa personne était une grimace. Une grosse tête hérissée de cheveux roux ; entre les deux épaules une bosse énorme dont le contre-coup se faisait sentir par-devant ; un système de cuisses et de jambes si étrangement fourvoyées qu’elles ne pouvaient se toucher que par les genoux, et, vues de face, ressemblaient à deux croissants de faucilles qui se rejoignent par la poignée ; de larges pieds, des mains monstrueuses ; et, avec toute cette difformité, je ne sais quelle allure redoutable de vigueur, d’agilité et de courage ; étrange exception à la règle éternelle qui veut que la force, comme la beauté, résulte de l’harmonie. Tel était le pape que les fous venaient de se donner.

Extrait de Notre-Dame de Paris, Victor Hugo, 1831

 

Passé simple Imparfait

 fut

précipita 

fit

furent

était (x3)

faisait

pouvaient

ressemblaient

venaient

 

Question 2

Compléter le texte suivant avec les verbes entre parenthèses.

Frédéric, pour rejoindre sa place, poussa la grille des Premières, dérangea deux chasseurs avec leurs chiens.

Ce fut comme une apparition :

Elle (être) assise, au milieu du banc, toute seule ; ou du moins il ne (distinguer) personne, dans l'éblouissement que lui (envoyer) ses yeux. En même temps qu'il (passer), elle (lever) la tête ; il (fléchir) involontairement les épaules ; et, quand il se fut mis plus loin, du même côté, il la (regarder).

Elle avait un large chapeau de paille, avec des rubans roses qui (palpiter) au vent derrière elle. Ses bandeaux noirs, contournant la pointe de ses grands sourcils, (descendre) très bas et (sembler) presser amoureusement l'ovale de sa figure. Sa robe de mousseline claire, tachetée de petits pois, (se répandre) à plis nombreux. Elle (être) en train de broder quelque chose ; et son nez droit, son menton, toute sa personne (se découper) sur le fond de l'air bleu.

Extrait de L'Education sentimentale, Flaubert, 1869

Frédéric, pour rejoindre sa place, poussa la grille des Premières, dérangea deux chasseurs avec leurs chiens.

Ce fut comme une apparition :

Elle était assise, au milieu du banc, toute seule ; ou du moins il ne distingua personne, dans l'éblouissement que lui envoyèrent ses yeux. En même temps qu'il passait, elle leva la tête ; il fléchit involontairement les épaules ; et, quand il se fut mis plus loin, du même côté, il la regarda.

Elle avait un large chapeau de paille, avec des rubans roses qui palpitaient au vent derrière elle. Ses bandeaux noirs, contournant la pointe de ses grands sourcils, descendaient très bas et semblaient presser amoureusement l'ovale de sa figure. Sa robe de mousseline claire, tachetée de petits pois, se répandait à plis nombreux. Elle était en train de broder quelque chose ; et son nez droit, son menton, toute sa personne se découpait sur le fond de l'air bleu.

Lis d'abord tout le texte, des verbes sont déjà conjugués pour t'aider.


Attention à la concordance des temps.

Question 3

Compléter le texte suivant avec les verbes entre parenthèses. 

Cacambo demanda humblement quelle (être) la religion d’Eldorado. Le vieillard (rougir) encore. « Est-ce qu’il peut y avoir deux religions ? dit-il ; nous avons, je crois, la religion de tout le monde : nous adorons Dieu du soir jusqu’au matin. - N’adorez-vous qu’un seul Dieu ? dit Cacambo, qui (servir) toujours d’interprète aux doutes de Candide. - Apparemment, dit le vieillard, qu’il n’y en ni deux, ni trois, ni quatre. Je vous avoue que les gens de votre monde font des questions bien singulières. » Candide ne (se lasser) pas de faire interroger ce bon vieillard ; il (vouloir) savoir comment on (prier) Dieu dans l’Eldorado. « Nous ne le prions point, dit le bon et respectable sage ; nous n’avons rien à lui demander ; il nous a donné tout ce qu’il nous faut ; nous le remercions sans cesse. » Candide (avoir) la curiosité de voir des prêtres ; il (faire) demander où ils (être). Le bon vieillard (sourir). «  Mes amis, dit-il, nous sommes tous prêtres ; le roi et tous les chefs de famille chantent solennellement tous les matins ; et cinq ou six mille musiciens les accompagnent. - Quoi ! Vous n’avez point de moines qui enseignent, qui disputent, qui gouvernent, qui cabalent, et qui font brûler les gens qui ne sont pas de leur avis ? - Il (falloir) que nous fussions fous, dit le vieillard ; nous sommes tous ici du même avis, et nous n’entendons pas ce que vous voulez dire avec vos moines.

Extrait de Candide, Voltaire, 1759

Cacambo demanda humblement quelle était la religion d’Eldorado. Le vieillard rougit encore. « Est-ce qu’il peut y avoir deux religions ? dit-il ; nous avons, je crois, la religion de tout le monde : nous adorons Dieu du soir jusqu’au matin. - N’adorez-vous qu’un seul Dieu ? dit Cacambo, qui servait toujours d’interprète aux doutes de Candide. - Apparemment, dit le vieillard, qu’il n’y en ni deux, ni trois, ni quatre. Je vous avoue que les gens de votre monde font des questions bien singulières. » Candide ne se lassait pas de faire interroger ce bon vieillard ; il voulut savoir comment on priait Dieu dans l’Eldorado. « Nous ne le prions point, dit le bon et respectable sage ; nous n’avons rien à lui demander ; il nous a donné tout ce qu’il nous faut ; nous le remercions sans cesse. » Candide eut la curiosité de voir des prêtres ; il fit demander où ils étaient. Le bon vieillard sourit. «  Mes amis, dit-il, nous sommes tous prêtres ; le roi et tous les chefs de famille chantent solennellement tous les matins ; et cinq ou six mille musiciens les accompagnent. - Quoi ! Vous n’avez point de moines qui enseignent, qui disputent, qui gouvernent, qui cabalent, et qui font brûler les gens qui ne sont pas de leur avis ? - Il faudrait que nous fussions fous, dit le vieillard ; nous sommes tous ici du même avis, et nous n’entendons pas ce que vous voulez dire avec vos moines.

Attention à la concordance entre l'imparfait et le passé simple.