Cours Stage - L’ordre seigneurial : formation et domination des campagnes

Exercice - L'organisation féodale au Moyen Âge

L'énoncé

Document 1 - Les trois ordres

774adaea36c453ad00949c87da509444c089e240.jpg

 

Document 2 - Saint Bernard de Clairvaux (1090-1153), enluminure de Jean Fouquet (XVe siècle)

"Restauration de la règle bénédictine inspirée par la réforme grégorienne, l'ordre cistercien promeut ascétisme, rigueur liturgique et érige, dans une certaine mesure, le travail comme une valeur cardinale, ainsi que le prouve son patrimoine technique, artistique et architectural. Il doit son considérable développement à Bernard de Clairvaux (1090-1153), homme d'une personnalité et d'un charisme exceptionnels. Son rayonnement et son prestige personnel en ont fait au XIIe siècle le plus célèbre des cisterciens. S'il n'en est pas le fondateur, il demeure le maître spirituel de l'ordre. " (Wikipédia)

de830d720c75467352f67e6787c804b72a424ada.jpg

 

Document 3 - Costumes ecclésiastique du Moyen Âge

 

Source : Wikimedia commons.


Question 1

Quels sont les trois ordres de l'organisation médiévale ? Définir chacun. (Document 1)

Le premier ordre, à gauche sur l'enluminure, est le clergé. Il s'agit de l'ensemble des évêques, prêtres, abbés et abbesses, religieux et religieuses dont le rôle dans la société médiévale est de prier et de rendre culte à Dieu pour le salut de l'ensemble de la société, c'est-à-dire l'accès au Paradis, et de guider les hommes et les femmes pour qu'ils vivent selon l'enseignement de l'Eglise catholique. En latin, oratores, ceux qui prient.

Le deuxième ordre, au centre de l'enluminure, est la noblesse. Il s'agit de l'ensemble des ducs, marquis, comtes, vicomtes, barons et chevaliers dont le premier rôle dans la société médiévale est de faire la guerre pour défendre la population, et le second rôle est celui d'administré le territoire. En latin, bellatores, ceux qui guerroient.

Le troisième ordre, à droite de l'enluminure, est le tiers-état. Il s'agit des artisans, des paysans (serfs - attachés à un territoire et à un seigneur - ou vilains - libre de se déplacer et de se marier à leur gré mais soumis à des impôts supplémentaires), et, à la fin du Moyen Âge, des bourgeois et marchands, dont le rôle est de travailler et de nourrir la société. En latin, laboratores, ceux qui travaillent.

Question 2

Comment s'appelle les deux formes de clergé représentées dans les documents 2 et 3 ? Définir chacune d'elles.

Dans le document 2, on observe des moines enseignés par Bernard de Clairvaux (debout, au centre). Il s'agit du clergé régulier. Le clergé régulier se compose des prêtres, moines et religieuses qui vivent en communauté, selon un règle (regula, ae en latin), dans une abbaye ou un monastère.

Dans le document 3, on observe les différents costumes ecclésiastiques portés par les évêques et les prêtres au Moyen Âge. Il s'agit du clergé séculier. Le clergé séculier rassemble les évêques et les prêtres qui vivent "dans le siècle" (seculorum en latin), c'est-à-dire au milieu de la population. Ils célèbrent la messe, administrent les sacrements, guident les fidèles dans leur vie pour qu'ils aient une vie chrétienne la meilleure.

Il y a le clergé qui observe la règle et le clergé qui vit dans le siècle...

Question 3

Compléter, pour chaque lettre, le titre attribué à chaque niveau de la hiérarchie du clergé.

A - Le Pape.

B - L'Evêque. Il est à la tête d'un diocèse, composé de plusieurs paroisses, qui équivalent chacune à un village environ.

C - L'Abbé (ou l'Abbesse). Il est à la tête d'une communauté religieuse - abbaye ou monastère.

D - Les prêtres, dits prêtres diocésains car il dépendent de l'Evêque et sont attachés à un diocèse.

E - Les moines, religieux et religieuses. Ils vivent en communauté, dans des abbayes ou monastères.

Tout en haut de la pyramide siège le Pape.

Question 4

Décrire brièvement la scène représentée sur le document ci-dessous. Comment s'appelle cette cérémonie ?

Sur cette enluminure, au centre, le roi de France Jean II (reconnaissable à son manteau bleu avec des fleurs de lys), agite son épée pour en frapper sur la tranche (c'est-à-dire la face plate non coupante) les épaules de trois jeunes hommes à genou devant lui. Il s'agit de trois écuyer, c'est-à-dire de trois jeunes hommes formés pour devenir chevalier. Par cette cérémonie de l'adoubement, ils vont devenir effectivement chevalier. Des nobles assistent à la scène.

Il s'agit de jeunes hommes formés à devenir chevaliers.

Question 5

Compléter, pour chaque chiffre, le titre attribué à chaque niveau de la hiérarchie de la noblesse.

I - Le roi.

II - Le duc.

III - Le marquis.

IV - Le comte.

V - Le vicomte.

VI - Le baron.

VII - Le seigneur.

Voici les titres à remettre dans le bon ordre : seigneur - roi - duc - comte - marquis - vicomte - baron.

Question 6

Définir les termes "suzerain" et "vassal". En s'appuyant sur la question précédente, donner le suzerain des suzerains et le vassal des vassaux.

Un suzerain est un seigneur qui concède un fief à un autre seigneur, qui devient alors son vassal. Le suzerain des suzerains est le roi, puisqu'il est à la tête de la hiérarchie.

Un vassal est un seigneur qui s'est fait concédé un fief par un autre seigneur, son suzerain. Le vassal des vassaux est le seigneur sans grade nobiliaire (sans titre de noblesse), puisqu'il est à la base de la hiérarchie.

Le suzerain doit protection et justice à ses vassaux. Le vassal lui rend foi et hommage et est soumis à diverses obligations.

Nota Bene. On peut être à la fois suzerain et vassal. Ainsi, le marquis est le vassal d'un duc, mais est suzerain d'un ou plusieurs comtes.