Cours Stage - Subordonnées conjonctives en fonctions de CC

Exercice - Subordonnées conjonctives en fonction de CC

L'énoncé

Répondre aux questions suivantes.


Question 1

"Quand le dîner se prolongeait trop et que le beau temps m'invitait, je ne pouvais si longtemps attendre et, pendant qu'on était encore à table, je m'esquivais." (Rousseau)

Quel type de CC exprime cette phrase ? 

Cette phrase évoque un CC de temps : "Quand le dîner se prolongeait trop et que le beau temps m'invitait" et "pendant qu'on était encore à table".

Question 2

Indiquer la fonction de la subordonnée : "Qu'il m'ait reconnu m'étonnerait fort".

Il s'agit ici d'une subordonnée sujet. 

La proposition subordonnée sujet se rencontre souvent après un verbe de construction impersonnelle.

Question 3

"Je fis observer que, puisque l'eau était basse, nous pourrions bien passer sans nous mouiller." (G. Sand)

Expliquer la fonction de "puisque l'eau était basse". 

La subordonnée "puisque l'eau était basse" est déplaçable ou supprimable. Elle est sous la dépendance de l'autre subordonnée "que nous pourrions bien passer sans nous mouille".

Question 4

Distinguer les principales et les subordonnées : 

"Dehors, quand nous levions la tête, c'était presque une ivresse de recevoir sur la figure sans savoir où elles se poseraient, ces mille petites abeilles blanches dont le froid nous piquait le visage avec une si furtive, une si délicate précision qu'elles semblaient avoir choisi tout en tourbillonnant, la place où elles nous atteindraient." (F. CARCO)

La principale :

"c'était presque une ivresse de recevoir sur la figure sans savoir où elles se poseraient, ces mille petites abeilles blanches dont le froid nous piquait le visage avec une si furtive, une si délicate précision"

Les subordonnées :

"Dehors, quand nous levions la tête"

"qu'elles semblaient avoir choisi tout en tourbillonnant, la place où elles nous atteindraient."

Il y a une principale et deux subordonnées.

Question 5

Modifier les phrases suivantes de manière à ce que la subordonnée soit introduite sans mot de liaison : 

"Il regardait les enfants qui jouaient." 

"Comme le brouillard les enveloppait de toutes parts, ils furent contraints de faire halte. "

"Quand la nuit fut tombée, ils se glissèrent hors de l'abri."

"Il regardait les enfants jouer."

"Les enveloppant de toutes parts, le brouillard les contraignirent à faire halte." 

-"La nuit tombée, ils se glissèrent hors de l'abri."

Attention à la concordance des temps.