Cours Stage - Les géants du numériques plus puissants que les États ?

Exercice - Le scandale Cambridge Analytica

L'énoncé

Cambridge Analytica, entreprise de communication politique, a été au cœur d’un scandale pour avoir utilisé les big datas, les données d’utilisateurs du numérique afin de cibler des groupes d’électeurs pour la campagne de Trump, mais aussi pour les partisans du Brexit (de la sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne) lors du référendum britannique.

Dans un entretien donné en mars 2018 à Libération, Le Monde, et d’autres journaux européens, Christopher Wylie, ex-directeur de recherche de Cambridge Analytica dénonçait les actions de la firme lors des élections présidentielles américaines et du référendum du Brexit. Celui-ci affirmait que sans l’aide Cambridge Analytica et de son utilisation des big datas récoltées à travers les géants du numérique, le camp du Brexit « n’aurait pas pu gagner le référendum, qui s’est joué à moins de 2 % des votes », avant d’ajouter que « si vous ciblez un petit nombre spécifique de personnes avec des milliards de publicité, cela peut suffire à gagner suffisamment d’électeurs ».


Question 1

D’après vos connaissances, que sont les big datas ?

Les big datas sont les ensembles considérables de données personnelles, accumulées par les géants du numérique sur leurs utilisateurs (par exemple sur Facebook, à travers les « j’aime » des utilisateurs). Elles permettent de donner des informations sur les préférences, les goûts, les modes de vie des individus.

Data = donnée.

Question 2

En quoi les big datas sont-elles la source de la puissance économique des géants du numériques ?

Les big datas sont une source de revenu très importante pour les géants du numérique : des réseaux sociaux gratuits comme Facebook les vendent à des annonceurs, qui peuvent alors mieux cibler leurs publicités sur tel ou tel groupe de personnes.

Question 3

En quoi les affaires de Cambridge Analytica, d’après les mots de Christopher Wylie, sont-elles révélatrices d’une puissance politique, stratégique des géants du numériques ?

Les big datas ne sont pas seulement la source d’une puissance économique : ils constituent également un pouvoir stratégique, politique, comme le révèlent les affaires de Cambridge Analytica.

Selon Christopher Wylie en effet, ancien cadre de Cambridge Analytica ayant utilisé des données de Facebook pour cibler des électeurs lors de la campagne du Brexit, l’exploitation des big datas aurait largement contribué à faire gagner le camp du Brexit. Plutôt en effet que diffuser un message politique générale, les big datas exploitées ont permis de cibler les électeurs, et de concentrer l’argent selon Wylie sur un petit nombre de personnes susceptibles de faire pencher le résultat du référendum.

Ainsi on peut considérer que dans certains cas, les géants du numérique nuisent à la démocratie et pèsent sur les votes des citoyens.

Prenez l’exemple de la campagne pour le Brexit.

Question 4

Connaissez-vous d'autres situations où les géants du numérique ont joué un rôle plus positif pour la démocratie ?

L'exemple des Printemps Arabes, entre autres, montre que les géants du numérique et plus particulièrement les réseaux sociaux peuvent jouer le rôle d'espace d'expressions, de protestations politiques contre des Etats autoritaires. Ceci est notamment vrai lorsque la liberté de la presse n'est pas garantie, et qu'il n'existe pas ou peu d'autres espaces d'organisation et d'expression politique. 

Dans ces cas-là, on peut considérer que les géants du numérique comme Facebook jouent un rôle plus positif, participant même indirectement à des révolutions démocratiques.

Pensez aux pays où la liberté de la presse n'est pas garantie.