Cours Introduction : États et religions aujourd’hui
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

Une seule réponse possible par question.


Tu as obtenu le score de


Question 1

La révolution industrielle du XIXe siècle a fait accélérer la sécularisation en Europe :

En ébranlant les systèmes de pensée traditionnels.

En amenant des interdictions des religions dans plusieurs pays d’Europe.

En réduisant le rayonnement du christianisme dans le monde.

En amenant l’Église à accepter rapidement la sécularisation.

La révolution industrielle ébranle les vieux systèmes de pensée, permettant l’éclosion de pensées radicales comme celles du marxisme, mettant en cause l’ordre ancien, ou encore faisant advenir une foi nouvelle dans les sciences comme le positivisme.

Les nouveaux modes de consommation amènent de plus à s’intéresser davantage aux biens terrestres qu’aux biens spirituels.

Toutefois, si l’emprise de l’Église décroît en Europe au XIXe siècle, elle grandit dans le monde grâce à la colonisation et aux christianisations, forcées ou non, de populations en Afrique, en Asie et en Amérique latine.

Question 2

Les rythmes de sécularisation sont :

Partout pareils.

Pareils entre pays industrialisés, mais différents avec le reste du monde.

Propres à chaque contexte national.

Rapides en Occident, lents en Orient.

Les rythmes de sécularisation sont propres à chaque contexte national. A titre d’exemples :

- la Russie a connu une sécularisation brutale avec la révolution bolchévique, puis un retour du religieux après l’effondrement de l’URSS ;

- la Turquie a connu une sécularisation rapide également autour de Atatürk dans les années 1920 ;

- la France a connu une sécularisation lente qui s'étend entre la nationalisation des biens du clergé en 1790 et la loi de séparation de 1905.

Question 3

Le consumérisme qui apparaît au XIXe siècle constitue :

Un produit des enseignements chrétiens.

Une volonté nouvelle d’avoir accès à une consommation de biens de luxe et de confort.

Une adéquation entre les enseignements chrétiens et les nouveaux modes de vie.

Un obstacle à la sécularisation.

« Consumérisme » est de la même racine étymologique que « consommation ».

La religion catholique, qui dominait alors l’Europe, prône un détachement des biens matériels (l’ascèse) au profit d’une vie pieuse, promettant en échange les biens spirituels (le salut, c’est-à-dire une place au paradis). Le consumérisme qui apparaît dans certaines franges de la population avec la Révolution industrielle amène alors à davantage convoiter les biens matériels et remet en question cet ordre de valeurs.

Question 4

Au cours du XIXe siècle, l’Église catholique a :

Réduit son influence sur les autres continents.

Accompagné la sécularisation des États européens

Combattu la sécularisation des États européens.

Abandonné son pouvoir temporel.

Question 5

Depuis les accords de Latran II dans les années 1960, l’Église catholique désormais :

Refuse la laïcité.

Défend la liberté du culte et de croyance.

A rompu toute relation avec les autres religions.

A abandonné son pouvoir politique sur le Vatican.