Cours Stage - L'information à l'heure d'internet

Exercice - L'information à l'heure d'internet

L'énoncé

Répondre aux questions ci-dessous en s'appuyant sur les connaissances que vous avez ainsi que les documents mis à disposition.

 

Document 1 : Une du journal français Libération, 21 août 2005

be376b55eb9aa150c61533586ab5fd424ac4c8e5.jpg

 

Document 2 : "Emmanuel Macron, candidat préféré de l'Arabie Saoudite à l'élection présidentielle", 2 mars 2017, "fake news" publiée sur le site Lesoir.info et relayé sur Twitter par Marion Le Pen, députée du parti politique le Front National (ancien Rassemblement national)

bb0dea106195e10ac0b440e7100310ed27f7acca.jpg 

 

Document 3 : Manifestation devant le Capitole (Washington DC, Etats-Unis) en soutien à Edward Snowden, 2013, NBC News 

e429d2044596ab90de5f4780563d1357bfed51f7.jpg


Question 1

A quels défis fait référence la une de Libération à l'ère du développement des médias numériques, mobiles et sociaux ?

La une de Libération fait référence à la perte du monopole de l’information détenu jusqu’alors par les journalistes. Le développement de la téléphonie mobile puis d'internet permettent désormais la diffusion massive de contenus d’information en dehors des canaux traditionnels. La une de Libération souligne donc bien la nouvelle concurrence à laquelle doit faire face le journalisme de métier. En effet, on voit sur la une, des individus sui semblent regarder quelque chose et qui filment avec des appareils photo (en 2005 les smartphones n'existent pas encore). Le contenu ainsi créé peut ensuite être posté sur internet.

Question 2

En s'appuyant sur le document 2, que peut-on dire des dangers d'internet ?

Le problème d'internet est que l'on y trouve aussi de fausses informations, appelées plus communément "fake news". Le document 2 démontre bien qu'une information fausse, la campagne du candidat à la présidentielle Emmanuel Macron aurait été financée en partie par l'Arabie saoudite, est présentée comme vraie et relayée par une femme d'un autre parti politique.

Le danger est donc que cette diffusion d'une information fausse touche un large public, ce qui conduit en réalité à la "désinformation".

Question 3

Quel phénomène amplifié avec la naissance d'internet le document 3 met-il en avant ? Quels en sont les enjeux ?

Le document 3 met en avant le phénomène des lanceurs d'alerte. Les lanceurs d’alerte, « whistle blowers », révèlent des malversations et complots et ils utilisent aujourd’hui internet pour diffuser ces informations.

Sur la photographie du document 3, on peut voir des pancartes de manifestants remerciant Edward Snowden qui a révélé l’espionnage et l’écoute téléphonique réalisée par la NSA (National Security Agency) pour le compte des États-Unis. Celui-ci a du fuir son pays pour éviter des poursuites judiciaires. Les manifestants dénoncent donc cet état des choses qui fait que les lanceurs d'alerte ne semblent pas protégés alors qu'ils informent sur des sujets graves et sensibles.

Ainsi, la question de la protection des lanceurs d’alerte se pose. Il faudrait un statut pour les protéger mais il est toujours compliqué de discerner ce qui relève de la délation ou de la véritable information.

Qui est Edward Snowden ? Qu'a-t-il dénoncé ?