Cours Comment les marchés imparfaitement concurrentiels fonctionnent-ils ?

Exercice - La diversité des marchés

L'énoncé

Pour chacun des marchés décrits ci-dessous, dire s'il s'agit d'un monopole, d'un oligopole ou d'une situation de concurrence pure et parfaite. Dans le cas des monopoles, préciser s'il s'agit d'un monopole naturel, d'un monopole légal ou d'un monopole lié aux brevets.


Question 1

Pendant longtemps, en France, il n'y avait qu'un seul fournisseur d'électricité, EDF. Entreprise publique détenue par l'Etat, cela s'expliquait par la nécessité d'entretenir le réseau de distribution français.

Il s'agit d'un monopole naturel. L'acheminement d'électricité est un service de réseau, qui nécessite un grand investissement matériel. Pour que la production de ce service soit rentable, il faut réaliser des économies d'échelle. Cela se fait grâce à un monopole qui oblige tous les consommateurs à se fournir auprès d'EDF.

Question 2

Les marchés financiers font partie des marchés les plus libres. Chacun peut y acheter des titres, des actions, et toutes les entreprises peuvent y vendre des titres. A l'échelle mondiale, il y a donc une infinité d'agents qui participent à ce marché. Les prix sont ainsi déterminés par l'offre et la demande : nul ne peut influer dessus.

Il s'agit d'une situation de concurrence pure et parfaite.

Question 3

Dans le monde, il y a seulement deux constructeurs d'avions de plus de 100 places, Airbus et Boeing. Ce sont eux qui, à quasi égalité, répondent à l'ensemble de la demande mondiale en avions de ligne.

Il s'agit d'un oligopole.

Question 4

Sur le marché du lait en France, il y a un très grand nombre d'agriculteurs qui vendent leur lait à un très petit nombre de laiteries. Ainsi, ces géants agro-alimentaires tirent les prix du lait à la baisse.

Il ne s'agit ni d'un monopole, ni d'un oligopole et on ne peut pas parler de concurrence pure et parfaite car il n'y a pas atomicité de la demande (il n'y a que quelques entreprises qui achètent le lait). On parle dans ce cas d'oligopsone (petit nombre de demandeurs), un terme qui n'est pas indispensable de connaître mais qu'il ne faut pas confondre avec l'oligopole (petit nombre d'offreurs).

Il ne s'agit ni d'un monopole, ni d'un oligopole.


Il n'y a pas non plus d'atomicité de la demande.

Question 5

Sur un petit marché du Sud de la France, il y a cinq vendeurs de légumes sur les 10 vendeurs présents au total. Ils vendent tous des légumes de qualité équivalente, et les consommateurs sur ce marché, qui sont nombreux, ne se fient donc qu'aux prix pour faire leur choix d'achat. Tant est si bien que le prix des légumes est souvent le même partout, un prix qui équivaut à environ 125 % du prix d'achat aux producteurs.

On peut parler ici de concurrence pure et parfaite, car même s'il n'y a que cinq offreurs, ce qui est peu dans l'absolu, cela fait beaucoup pour un petit marché. Par ailleurs, la description précise implique que ces vendeurs de légumes sont price takers, ils s'adaptent en fonction des voisins.

Question 6

En France, seul la Française des Jeux est autorisée par l'Etat à organiser des jeux d'argent. En effet, l'Etat considère que cela protège les consommateurs de la dépendance aux jeux, et limite les risques d'arnaques.

Il s'agit d'un monopole légal.

Question 7

Seules quatre entreprises proposent en France des abonnements téléphoniques : Orange, Bouygues Télécom, SFR et Free.

Il s'agit d'un oligopole.