Cours Stage - Interactions entre les êtres vivants et leur milieu

Exercice - Cycle du carbone dans les écosystèmes

L'énoncé

Document 1 : Evolution des divers flux de carbone au cours du développement d’une forêt

Au sein d'une forêt, on identifie deux flux de carbone principaux : l'entrée du carbone correspondant à l'assimilation du CO2 par la photosynthèse (la production primaire brute), et la sortie du carbone correspondant à l'émission de CO2 par la respiration ou la fermentation des êtres vivants de l'écosystème. le différence constitue la production primaire nette.

463365edcb6821d719c1b37c5e70404c78a1e77e.png

 

 

Document 2 : Répartition du carbone dans un écosystème forestier (total de 137t/ha)

 

Document 3 : Bilan des échanges de carbone (en millions de tonnes par an) pour les pays de l’UE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Documents issus du livre Bordas 1ère SVT, éd. 2019


Question 1

A quel moment la production primaire nette est-elle au maximum ?

La production primaire nette est à son maximum à environ 75 ans.

Il faut regarder le graphique du document 1.

Question 2

Décrire l’évolution des flux de carbone au sein de la forêt.

Au début de la vie de la forêt, la production primaire nette est faible puis la production primaire brute et le flux sortant augmentent rapidement. La production primaire nette augmente donc aussi rapidement et fortement. Ensuite, la production primaire brute et le flux sortant diminuent petit à petit en fonction du vieillissement de la forêt.

Décrire l’évolution de chaque courbe.

Question 3

Quelle est la source de carbone la plus grande ?

La plus grande source de carbone de la forêt est le sol.

Voir document 2.

Question 4

D’après la réponse précédente, expliquer pourquoi il faut mettre en place une protection.

La plus grande source de carbone de la forêt se trouvant dans le sol, il faut mettre en place une protection du sol afin de préserver cette ressource.  

Question 5

Donner les deux plus grands apports de carbone et les deux plus grands rejets de carbone.

Il n’y a qu’un seul grand apport de carbone dans la forêt mais décliné en deux apports :

- la récolte du bois (92 +/- 16 millions de tonnes par an), 

- les puits de biomasse (80+/-15 millions de tonnes par an).

Ensuite, les plus grands rejets de carbone sont :

- la combustion de combustibles fossiles (1060+/-100 millions de tonnes par an), 

- la décomposition (533+/-105 millions de tonnes par an).

Dans le document 3, il suffit de relever les valeurs des plus grands apports et rejets de carbone dans la forêt.