Cours Stage - Gestion des écosystèmes

Exercice - Baignade biologique et lagunage

L'énoncé

Prendre connaissance des documents suivants puis répondre aux questions.

 

Document 1 : Définition d'une baignade biologique

Une baignade biologique est un bassin qui fonctionne sur le principe du lagunage. L'eau utilisée peut être pluviale ou issue de pompage ou de rivière. Elle est composée de trois zones différentes : une zone centrale de baignade, une zone périphérique et une zone d'oxygénation et de désinfection. Dans les deux dernières zones, poussent des plantes aquatiques telles que des joncs, iris ; vivant avec leur organismes symbiotes. Ces piscines fonctionnent sans chlore, ce qui permet la coexistence d'organismes tels que les grenouilles, libellules et petits poissons consommant algues vertes et larves de moustiques.

 

Document 2 : Schéma de fonctionnement d'une baignade biologique 

 3128f8f3a34e9624a067b0aaa2637c4dc2ffab64.jpg

 

Document 3 : Principe de lagunage

Le lagunage est une technique naturelle d'épuration des eaux fondée sur la déseutrophiasation (lutte contre l'accumulation de nutriments dans un habitat favorisant le développement d'algues). Le principe est de reconstituer des bassins dans lesquels les eaux polluées transitent avant d'être rejetées dans le milieu naturel. Les premiers bassins contiennent des micro-organismes qui biodégradent la matière organique que les eaux usées contiennent.

Les seconds bassins sont moins profonds et servent à traiter l'azote et le phosphore (issus de la dégradation de la matière organique qui a eu lieu précédemment), consommés par les algues et le plancton.

Dans une troisième zone sont plantés des macrophytes qui assurent une oxygénation des sédiments et absorbent en partie les minéraux issus des dégradations précédentes, qu'ils utilisent pour leur croissance.

 

Source : Wikipédia


Question 1

Mettre en lien le principe de baignade biologique et de lagunage : existe-t-il un parallèle entre les zones de la baignade biologique et le lagunage ? 

La zone centrale de baignade contient une eau filtrée permettant de s'y baigner sans danger. Elle ne correspond donc à aucun bassin d'un lagunage si ce n'est le bassin de sortie une fois que l'eau a traversé tous les bassins précédents. 

Le premier document ne détaille pas suffisamment les espèces contenues par respectivement la zone périphérique et la zone d'oxygénation et de fixation pour permettre un parallèle précis avec les bassins de lagunage. On peut simplement supposer qu'elles sont aménagées de manière à permettre le même circuit logique d'épuration qu'en lagunage. 

 

Une zone ne correspond pas nécessairement à un bassin. 

Question 2

Quel est le rôle des joncs et iris poussant dans une baignade biologique ? 

Leur rôle en tant que macrophytes, est, d'après le document 3, d'oxygéner les sédiments et prélever les minéraux issus de la dégradation de matière organique par d'autres organismes. Ils jouent donc un rôle épurateur de l'eau. 

Les joncs et iris sont des macrophytes.

Question 3

Quels sont les services écosystémiques exploités par le lagunage ? Par la baignade biologique ? En fournissent-ils d'autres ? 

Lagunage et baignade biologique exploitent les services régulateurs rendus par les écosystèmes à savoir un service d'épuration. 

Ils en fournissent un culturel par leur aspect esthétique et la fonction de baignade "naturelle" de la baignade biologique. 

Se remémorer les trois types de services écosystémiques.