Cours Stage - Conditions féminines dans une société en mutation

Exercice - Conditions féminines au XIXe siècle

L'énoncé

Document 1 : Les glaneuses, Millet, 1857

27a150da3dd1ea3361b37dc136f372e07ed914ae.jpg

 

Document 2 : Le travail des mines

e44c2a4585c49827659e1ff0c95b6d06181070f5.jpg

Source : cliché American-Photo

 

Document 3 : La Patisserie Gloppe, Jean Beraud, 1889


Question 1

A partir des deux premiers documents, décrire le travail des femmes au XIXe siècle.

Au XIXe siècle, les femmes sont employées dans les travaux manuels, que ce soit à la ferme ou à la mine. Ce sont des travaux très fatigants, très difficiles. Ils imposent des postures douloureuses, et sont mal-rémunérés.

Dans le cadre de la ferme, les femmes travaillent souvent avec leur mari et il n'y a pas de distinction entre les revenus de l'homme, ceux de la femme et ceux de la ferme. Ils pratiquent une agriculture vivrière, c'est-à-dire qu'ils produisent de quoi vivre.

Dans les mines, les femmes sont payées, comme leur mari. Elles ont donc des revenus très faibles, plus faibles que ceux des hommes. L'un et l'autre participent ainsi à l'entretien du foyer.

Question 2

Quelle est la condition des femmes bourgeoises ? Expliquer à partir du troisième document et de vos connaissances.

Dans la bourgeoisie du XIXe siècle, les femmes ne travaillent pas. Comme on le voit sur le tableau, elles occupent une partie de leur temps libre à la socialisation dans les cafés et dans les promenades en ville. Le reste du temps, elles sont occupées à tenir leur maison. Ce sont ainsi elles qui, quand elles en emploient, gèrent les aides ménagères, les cuisinières et autres employés de maisons. Elles ont aussi un rôle de représentation aux côtés de leur mari, sans compter leur rôle d'hôte lors de visite de personnes à leur domicile.

Question 3

A partir de votre cours, rappeler les événements majeurs qui vont accélérer l'amélioration des conditions féminines.

Les deux guerres vont faire évoluer le travail des femmes. Leur mari, parti au front lors de la Première Guerre mondiale, pour certains prisonniers durant la Seconde, n'est plus en mesure de tenir la ferme ou d'occuper les emplois en ville. Ce sont donc les femmes qui pendant les guerres vont tenir les fermes et faire tourner l'économie. Cela leur permettra de réclamer progressivement, et avec succès, des droits politiques. En 1944, elles obtiennent ainsi le droit de vote.

Il s'agit d'événements où les hommes ne pouvaient plus aller au travail.