Cours Stage - Transformations et équations de réactions chimiques

Exercice - Test sur produit inconnu

L'énoncé

Pour identifier la composition d’un produit inconnu, on réalise deux tests. D’abord, on ajoute à ce produit de la soude. On obtient un précipité couleur rouille. Ensuite, dans un autre tube à essai, on ajoute à ce produit du nitrate d’argent. On obtient un précipité blanc, qui noircit à la lumière.

Réactif

Espèce mise en évidence

Particularité

Nitrate d’argent

Ion Chlorure

Précipité blanc qui noircit à la lumière.

Soude

Ion Cuivre II

Précipité bleu

Ion Fer II

Précipité vert

Ion Fer III

Précipité rouille

 


Question 1

D’après les informations du tableau ci-dessus, qu’a-t’on-réussi à mettre en évidence ?

Suite à ces deux tests, nous avons pu nous rendre compte que le produit inconnu est composé de deux espèces connues : les ions Chlorure   Cl-   et les ions Fer III    Fe3+.

En effet, quand on y ajoute de la soude, on obtient un précipité rouille qui est caractéristique des ions Fer III.

Quand on y ajoute du nitrate d’argent, on obtient un précipité blanc qui noircit à la lumière, représentatif de la présence d’ion Chlorure.

Si possible, donner la formule chimique des espèces reconnues.

Question 2

Dans un laboratoire, un stagiaire a deux flacons 1 et 2 contenant soit du dioxyde de carbone, soit du dioxygène. Ne sachant pas quel gaz est enfermé dans quel flacon, le stagiaire ne sait que faire.

Proposer une méthode pour identifier chacun des flacons.

Le dioxyde de carbone peut s’identifier de la manière suivante : si en l’introduisant dans de l’eau de chaux, elle forme un précipité blanc, c’est que le gaz contient du dioxyde de carbone. On peut donc essayer cette méthode dans deux tubes à essai différents en y introduisant les deux gaz des flacons 1 et 2 afin d’être fixé sur leur composition.

Question 3

Le stagiaire utilise cette méthode pour identifier le dioxyde de carbone. Pendant le test, il observe un précipité blanc dans l’eau de chaux du tube à essai contenant le gaz du flacon n°1. Que peut-on conclure ?

Etant donné que le gaz du flacon 1 a induit la formation d’un précipité blanc dans l’eau de chaux dans laquelle on l’a introduit, cela implique que le flacon 1 qui est composé de dioxyde de carbone.

Le gaz du flacon 2 est donc le dioxygène.