Cours Stage - Accords dans le GN et entre sujet-verbe

Exercice - Accords dans le GN et entre sujet-verbe

L'énoncé

Cocher la ou les bonnes réponses.


Question 1

Des ces phrases, quels sont les sujets des verbes à l'infinitif ?

"Je vois les enfants prendre leur goûter."

"J'entends les oiseaux chanter."

"Je vois les enfants prendre leur goûter." => les enfants (sujet)

"J'entends les oiseaux chanter. " => les oiseaux  (sujet)

L'infinitif ne varie jamais, même s'il a un sujet bien à lui. 

Question 2

Faire l'accord du verbe avec son sujet : 

1. Les chaises (craquer, présent).

2. Les fruits (tomber, imparfait) des arbres tandis que les fleurs (fleurir, imparfait). 

3. Nous (être, passé simple) malades tout le long du trajet.

4. C' (être, imparfait) des peintures qui ne (manquer, imparfait) pas de couleurs.

5. Le conducteur, surpris par la manoeuvre, (reculer, passé simple) sa voiture.

1. Les chaises craquent.

2. Les fruits tombaient des arbres tandis que les fleurs fleurissaient.

3. Nous fûmes malades tout le long du trajet.

4. C'étaient des peintures qui ne manquaient pas de couleurs. 

5. Le conducteur, surpris par la manoeuvre, recula sa voiture. 

Question 3

Faire l'accord du verbe avec le sujet adéquat : 

1. L'enfant les (prendre, imparfait) à la main. 

2. Le mécanicien et le chauffeur le (regarder, imparfait).

3. Les pêcheurs le (savoir, imparfait) très adroit.

4. Il ne te (voir, présent) pas.

5. Tout m' (effrayer, imparfait).

6. Il se frotte les mains : il les (frapper, présent) l'une contre l'autre. 

7. La fillette nous (précéder, imparfait) sans dire un mot.

8. Une odeur âcre les (prendre, imparfait) à la gorge. 

9. Il rencontrait des gens qui le (saluer, imparfait).

10. Nous les (attacher, futur) au moyen d'un câble. 

1. L'enfant les prenait à la main.

2. Le mécanicien et le chauffeur le regardaient. 

3. Les pêcheurs le savaient très adroit.

4. Il ne te voit pas.

5. Tout m'effrayait. 

6. Il se frotte les mains : il les frappe l'une contre l'autre.

7. La fillette nous précédait sans dire un mot.

8. Une odeur âcre les prenait à la gorge.

9. Il rencontrait des gens qui le saluaient. 

10. Nous les attacherons au moyen d'un câble. 

Question 4

Quel point commun remarque-t-on concernant ces phrases ? Justifier.

1. Il côtoyait une rivière que bordaient des saules.

2. Il côtoyaient une rivière que bordaient, de dix en dix mètres, sur plusieurs kilomètres, des saules étonnamment verts. 

3. Il longe les bords de la maison, soient (ou soit) les deux droites. 

Tout d'abord, il est possible d'identifier une règle commune : le sujet suit le verbe. 

1. Le sujet de "bordaient" est "saules" et non "rivière".

2. Le sujet de "bordaient" est toujours "saules". Ce n'est pas parce qu'il est placé loin derrière le verbe que le mot "saules" perd sa fonction. 

3. Dans ce cas le verbe peut rester invariable, conformément à l'usage ancien. 

Question 5

Accorder les adjectifs dans les phrases suivantes : 

1. Les filles et les garçons de ma classe sont (heureux) de présenter leur (beau) projet.

2. (Déprimé), elles sont rentrées se coucher tôt avant même le début de la soirée qui fut (raté).

3. Ils sont sortis samedi soir, bien (habillé) et bien (coiffé), pour fêter la réussite (exceptionnel) de leur première année de médecine.

4. Il y a plus de (mille) personnes qui sont (malheureux) dans cette (grand) ville !

5. Je goûte tous les matins, les délices (merveilleux) de ce printemps (florissant).

 

1. Les garçons et les filles de ma classe sont heureux de présenter leur beau projet.

2. Déprimées, elles sont rentrées se coucher tôt avant même le début de la soirée qui fut ratée.

3. Ils sont sortis samedi soir, bien habillés et bien coiffés, pour fêter la réussite exceptionnelle de leur première année de médecine.

4. Il y a plus de mille personnes qui sont malheureuses dans cette grande ville !

5. Je goûte tous les matins, les délices merveilleuses de ce printemps florissant.

Attention, au terme "délice" dont le genre change au pluriel, tout comme "amour" !