Cours Stage - La Chine à la conquête de l'espace et des mers

Exercice - La Chine à la conquête de l'espace et des mers

L'énoncé

Répondre aux questions en s'aidant des documents ci-dessous et de ses connaissances.

 

Document 1 : Yang Liweï, premier cosmonaute chinois envoyé dans l’espace à bord de la navette Shenzhou en 2003

GettyImages-681104682-800x541_1

Source : Ars Technica, https://arstechnica.com/science/2018/01/chinas-first-astronaut-said-he-experienced-a-wild-ride-into-space/, 2018

 

Document 2 : La sonde lunaire chinoise Chang'e-4 envoyée par la Chine sur la face cachée de la Lune en 2018

moon_0

 

Document 3 : Les nouvelles routes de la soie ou la "Belt and Road initiative" chinoise

Capture_d’écran_2020-03-30_à_14.05.08

Source : Géoconfluences, 2018, http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/la-chine/articles-scientifiques/forces-et-faiblesses-du-soft-power-chinois

 

Document 3 : L'Organisation de Coopération de Shanghai (OCS)

Capture_d’écran_2020-03-30_à_14.13.44

 

Source : Géoconfluences, 2018, http://geoconfluences.ens-lyon.fr/informations-scientifiques/dossiers-regionaux/la-chine/articles-scientifiques/forces-et-faiblesses-du-soft-power-chinois


Question 1

Quels éléments permettent d'affirmer que la Chine est à la conquête de l'espace ? En quoi la conquête de l'espace participe-t-elle à accroître la puissance chinoise ?

Depuis les réformes menées par Deng Xiaoping dans les années 1980, et notamment la création d’un Ministère de l’industrie spatiale en 1982, la Chine est à la conquête de l'espace. Avec le développement de programmes spatiaux dans les années 1990, la Chine a réussi à envoyer dans l’espace son premier cosmonaute ou "taïkonaute", Yang Liweï, à bord de la navette Shenzhou en 2003. Récemment, et dans le cadre de son programme d’exploration de la Lune Chang’e, la Chine a envoyé la capsule Chang’e 4 vers la face cachée de la Lune pour y faire des explorations en 2018. L'objectif de la Chine est de pouvoir à terme envoyer un homme sur la Lune.

Cette conquête de l'espace s'inscrit dans la volonté du pays d'affirmer son leadership asiatique devant des puissances anciennes comme le Japon ou nouvelles comme l’Inde. Le programme de conquête de la Lune notamment est plus globalement un élément du soft power de la Chine, qui projette de devenir le leader mondial d'ici à 2049 selon Xi Jinping, date du centenaire de la République populaire. 

Question 2

Quelle est la stratégie chinoise pour affirmer sa position de grande puissance maritime mondiale ?

Pour affirmer sa position de grande puissance maritime mondiale, la Chine a signé des accords de commerce et d’échange bilatéraux et multilatéraux, notamment avec les pays de l'ASEAN en 2010. La Chine a accentué son rôle et sa présence dans les différentes instances internationales et régionales pour devenir un acteur clé. Avec l’Organisation de coopération de Shanghai par exemple, la Chine a développé un certain nombre de projets maritimes sur le continent eurasiatique.

Dernièrement, la mise en oeuvre du projet des "nouvelles routes de la soie", surnommé le « projet du siècle » par Xi Jinping, permet à la Chine d'asseoir son soft power et de prouver sa puissance au-delà des enjeux économiques, énergétiques et politiques. C’est le plus grand programme d’infrastructures et d’équipements portuaires mené dans le monde avec plus de 1 000 milliards de dollars de budget et 80 pays du monde qui se sont engagés à coopérer avec la Chine. La stratégie chinoise repose bien entendu en dernier lieu sur les outils traditionnels à savoir une politique d'armement naval qui lui a permis par exemple d'acquérir à la fin de l’année 2019 son deuxième porte-avion à propulsion classique, le Chandong.