Cours Stage - Les guerres israélo-arabes

Exercice - Les guerres israélo-arabes

L'énoncé

Répondre aux questions ci-dessous en s'aidant des documents et en proposant une réponse argumentée.

 

Document 1 : Proclamation de l'Etat d'Israël par David Ben Gourion le 19 mai 1948, France Culture, 2018, 

838_gettyimages-53051680

 

Document 2 : Les territoires occupés par Israël au lendemain de la guerre des Six Jours de 1967, Courrier International, 2017

Capture_d’écran_2020-07-17_à_10.48.19

 

Document 3 : Résolution 242 du Conseil de sécurité des Nations unies, votée le 22 novembre 1967, Wikipédia

"Le Conseil de sécurité,

Exprimant l'inquiétude que continue de lui causer la grave situation au Proche-Orient,
Soulignant l'inadmissibilité de l'acquisition de territoires par la guerre et la nécessité d'œuvrer pour une paix juste et durable permettant à chaque État de la région de vivre en sécurité,
Soulignant en outre que tous les États Membres, en acceptant la Charte des Nations unies, ont contracté l'engagement d'agir conformément à l'Article 2 de la Charte,
1. Affirme que l'accomplissement des principes de la Charte exige l'instauration d'une paix juste et durable au Proche-Orient qui devrait comprendre l'application des deux principes suivants :
a. Retrait des forces armées israéliennes des territoires occupés au cours du récent conflit ; 
b. Fin de toute revendication ou de tout état de belligérance, respect et reconnaissance de la souveraineté, de l'intégrité territoriale et de l'indépendance politique de chaque État de la région et de son droit de vivre en paix à l'intérieur de frontières sûres et reconnues, à l'abri de menaces ou d'actes de violence ; (...)"

 

Document 4 : Poignée de main historique lors de la signature des accords d'Oslo sur la pelouse de la Maison-Blanche, le 13 septembre 1993, Wikipédia

Bill_Clinton,_Yitzhak_Rabin,_Yasser_Arafat_at_the_White_House_1993-09-13


Question 1

A quoi fait suite la proclamation de l’État d’Israël par David Ben Gourion en mai 1948 ? Quelles en sont les conséquences ?

La proclamation de l’État d’Israël par David Ben Gourion en mai 1948, représentée sur le document 1, a lieu le dernier jour du mandat britannique sur la Palestine, et fait suite au plan de partage de la Palestine voté par l'ONU en 1947. C'est l'annonce officielle de la naissance d'un État juif en terre d'Israël et l'aboutissement du projet sioniste après des années. 

Cette déclaration d'indépendance donne lieu à la première guerre internationale dite "guerre d'indépendance" qui oppose les juifs aux arabes. Cette guerre se conclut par l’armistice de Rhodes, sans traité de paix. Cet armistice stipule qu’Israël va augmenter son territoire jusqu’à 78 % de l’ancienne Palestine mandataire, pour seulement 30 % de la population. Les grands perdants de cette guerre sont les Palestiniens, pour qui cela est une catastrophe, la « Nakba ». Une partie des palestiniens va vivre en territoire israélien sans jouir des droits de citoyenneté, une autre partie part en exil. 

Question 2

Pourquoi la guerre des Six Jours inaugure-t-elle une période de tentatives de paix partielles et avortées ?

La guerre des Six Jours de 1967 permet à Israël de quadrupler son territoire et d’occuper des territoires chez les voisins : le plateau du Golan en Syrie, la bande de Gaza, la Cisjordanie en Jordanie, le désert du Sinaï en Égypte. Ces territoires sont considérés comme des territoires occupés et des résolutions sont votées à l’ONU pour demander à Israël de s’en retirer, à l'image de la résolution 242 présentée par le document 3.

Mais Israël cherche à conserver ces territoires pour assurer sa sécurité, ce qui donnera notamment lieu à la guerre du Kippour en 1973, à la première intifada des années 1980 et à la montée du terrorisme du côté des deux camps. Se constituent des organisations politiques et militaires comme le Hamas et les Martyrs d’Al-Aqsa en Israël, notamment à Gaza.

Question 3

En quoi la poignée de mains dépeinte sur le document 4 est-elle historique ? Quelles sont les lacunes du processus d'Oslo ?

Le document 4 dépeint un moment historique le 13 septembre 1993, sur la pelouse de la Maison-Blanche à Washington,DC, puisque le leader palestinien Yasser Arafat tend la main au Premier ministre israélien Yitzhak Rabin sous l'égide du président américain Bill Clinton. Le processus de paix débute dans les années 1990 et est un véritable exploit. Pour la première fois, l’Organisation de Libération de la Palestine menée par Arafat a reconnu Israël comme un État souverain et les israéliens reconnaissent l’existence d’une autorité palestinienne dotée d’une autonomie politique. Les deux parties discutent également de la possible création à terme d’un État arabe. C’est le premier texte de paix ratifié par les deux parties. 

En revanche, on ne discute pas des territoires occupés, qui ne sont pas restitués par Israël. On ne s’accorde pas non plus sur le retour de la diaspora palestinienne disséminée au Moyen Orient.