Cours Stage - Nouveaux rapports de puissance et enjeux mondiaux

Exercice - La situation géopolitique du Moyen-Orient

L'énoncé

Document 1 : Le Dispositif américain au Moyen-Orient en 2014 

23aa7a89efde03059859ecb55d0a4e184f414b88.png

 

Document 2 : Peuples et religions au Moyen-Orient

e4277a68b3525e180e2e3f4414c0337afa9b0c47.png


Question 1

À partir de la synthèse des deux cartes, décrire en quoi la situation géopolitique du Moyen-Orient présente le risque de fortes tensions.

L'intérêt de la confrontation de ces deux cartes afin d'éluder des pistes d'analyse de la tension politique latente et structurelle au Moyen-Orient réside dans le rapprochement d'une base ethnique et sociale avec des différends et des intérêts opposés de contrôle politique et économique.

La première carte se centre sur la présentation des formes principales de la présence américaine dans la région, notamment du point de vue militaire. Cette présence relate un état d'ingérence des grandes puissances dans cette zone, zone dominée et sous l'emprise tout au long du XXe siècle des principales puissances coloniales : les Anglais, Français et Russes.

À la jonction de l'Europe et de l'Asie, au croisement des blocs occidentaux et orientaux lors de la guerre froide, la région est une zone tampon dont le contrôle mêle des intérêts opposés. De plus, la richesse pétrolière des sous-sols implique une forte dépendance des acteurs de l'économie monde vis-à vis des détenteurs de la manne pétrolière des plaines sableuses du golfe persique.

Enfin, les routes maritimes ne peuvent faire l'économie des passages obligés par le détroit du Bosphore, le Golfe persique ou le canal de Suez, ce dernier permettant d'éviter le contournement de tout le continent africain. La régulation de ces lieux de passage mêlent intérêts économique et politique, et les cargos débordant de conteneurs de marchandises intéressent brigands et pirates, dans une région où la construction politique des Etats et leur développement économique ne sont pour beaucoup pas menés à leur terme.

Si le contrôle de la région s'avère essentiel dans la construction de l'assise internationale d'un « gendarme du monde », ou bien pour l'expansion économique des acteurs les plus en vue de l'économie-monde, il revêt également une dimension ethnique et religieuse. La ville de Jérusalem, lieu saint pour les trois religions monothéistes les plus pratiquées à l'échelle du globe, est l'archétype d'un territoire dont le contrôle politique ne peut faire l'impasse d'un équilibre international presque insoluble, entre des communautés dont le rapprochement culturel n'a pu que dans une très faible mesure se résoudre par des solutions pacifiques. La nation libanaise également a souffert dans son histoire politique de l'explosion des conflits et des tensions latentes entre les communautés chrétiennes, juives et musulmanes qui la constituent.

À la confrontation entre les trois religions monothéistes réunies dans un mouchoir de poche dans certaines villes et lieux saints, s'ajoute les divisions religieuses de la communauté musulmane elle-même, avec des pays chiites et sunnites tolérant difficilement la pratique des préceptes de leurs voisins, et encore plus difficilement dans les pays où de fortes minorités chiites ou sunnites font face à la prise du pouvoir par l'autre communauté, comme en Irak ou en Syrie.

Enfin, les kurdes, peuple sans Etats, sont répartis entre la Syrie, l'Irak et la Turquie, trois pays où ils souffrent de leur position dominés et reclues, avec une tolérance religieuse et nationale très difficile à établir.

Véritable poudrière, le croisement des intérêts locaux et internationaux dans la région du Moyen-Orient entraîne de multiples crises, celles-ci connaissent par ailleurs une certaine forme d'apogée depuis le début du XXIe siècle et le 11 septembre 2001. Le terrorisme sévit dans la région avec les groupes d'Al-Quaïda et de l'Etat islamique au regard d'une construction politique qui ne peut se réaliser pleinement sans la recherche d'un équilibre et de compromis entre ethnies, communautés et intérêts culturels et économiques divergents, recherche qui s'avère longue, périlleuse, et emplie d'obstacles.