Cours Stage - La France, une nouvelle place dans le monde

Exercice - De Gaulle et la constitution de la Ve République

L'énoncé

Ecouter et regarder attentivement (en essayant de prendre des notes), le document d’archive en cliquant sur le lien ci-dessous et répondre aux questions suivantes.

http://www.ina.fr/video/AFE85007994/de-gaulle-presente-la-constitution-place-de-la-republique-video.html


Question 1

Présenter le document.

Il s’agit d’une vidéo d’archive de publiée sur le site de l’INA (Institut national de l'audiovisuel). Cette vidéo a été extraite de l’émission « Les Actualités françaises » du 10 septembre 1958, elle montre le Général de Gaulle présentant la constitution de la Ve République sur la place de la République à Paris.

Question 2

Quel est le contexte historique et politique de l’époque ?

Après une longue traversée du désert, le Général De Gaulle est rappelé au pouvoir pendant la crise algérienne. Il est nommé président du Conseil le 1er juin 1958 dans des conditions contestées et dans une atmosphère délétère (manifestations, insurrections, crainte de guerre civile). Il apparaît alors comme le seul homme ayant suffisamment d'influence pour mettre fin à cette situation. Son retour marque la fin de la IVe République : il n’en veut plus et il charge donc une commission de travailler sur une nouvelle constitution avec Michel Debré à sa tête.

La guerre d’Algérie fait rage en France.

Question 3

Quelle est la particularité et la portée symbolique de la date choisie pour cette cérémonie ?

Il s’agit du 4 septembre 1958, jour anniversaire de la naissance de la IIIe République. Ainsi, de Gaulle ancre son action dans la tradition républicaine. Du même coup, il désavoue une IVe République impopulaire qu’il considère comme une erreur depuis son commencement.

Question 4

Dans quel cadre de Gaulle prononce-t-il son discours ? Comment l’interpréter ?

De Gaulle prononce son discours sur la Place de la République, qui a été entièrement décorée pour l’occasion : drapeaux dressés autour de la statue, tribune et pupitre en hauteur sur lesquels trônent les lettres « RF » pour République française. Accompagné des principaux responsables de l’Etat, il est au centre d’une foule immense qui l’applaudit et l’acclame. C’est également une cérémonie de remise de la légion d’honneur pour cent travailleurs.

Cette mise en scène peut être interprétée comme un ancrage de sa politique dans la tradition républicaine, avec les symboles de la République (place, statue, drapeaux, lettres « RF » et gardes républicains autour du pupitre). C’est aussi la volonté de montrer que le Général de Gaulle est soutenu par la population française, qu’il arrive pour à nouveau « sauver la France » d’une IVe République qui n’est pas parvenue à venir à bout de la crise dans laquelle elle se trouve. Il apparaît donc comme un homme providentiel et populaire.

Il faut décrire ce qu’il se passe autour de lui : lieux, décors, personnes, etc.

Question 5

Sur quels principes de Gaulle veut-il fonder la Ve République ? Pourquoi ?

De Gaulle veut fonder la République sur deux principes fondamentaux forts : la souveraineté du peuple, c’est à lui que de Gaulle remet les clés de la République en lui demandant de s’exprimer lors du référendum sur l’adoption ou non de la Ve République : « la nation qui seule est juge », il parle également du parlement qui représente les citoyens : « un parlement destiné à représenter la volonté politiques de la Nation ». Le deuxième principe est la force de l’exécutif, avec une place déterminante pour le pouvoir présidentiel : « Qu'il existe au-dessus des querelles politiques un arbitre national (…) chargé d'assurer le fonctionnement des institutions » ainsi que pour le gouvernement : « Qu'il existe un gouvernement qui soit fait pour gouverner, à qui on en laisse le temps et la possibilité ».

Il y a deux principes fondamentaux.


La souveraineté du peuple et l’exécutif fort.

Question 6

Comment s’exprime de Gaulle et quel est le but de son discours ?

Le Général de Gaulle, utilise un ton grave et solennel, il pèse ses mots en joignant les gestes à la parole et affirme que les Français sont libres de leur choix : « Voilà Françaises Français de quoi s’inspire en quoi consiste la Constitution qui le 28 septembre sera soumise à vos suffrages », tout en réclamant une réponse favorable « Au nom de la France, je vous demande de répondre oui ». Son but est de dramatiser l’enjeu de l’approbation de la Constitution de façon à obtenir un large soutien populaire, susceptible de consolider son action.

Quel est son ton ? Que dit-il à la fin de son discours ?