Cours Stage - Citations philosophiques 1

Exercice - « Nous sommes condamnés à être libres »

L'énoncé

« Nous sommes condamnés à être libres », Sartre

Après lecture et observation des termes de la citation ci-dessus, répondre aux questions suivantes.


Question 1

Qui est le « nous » ?

Le « nous » désigne les êtres-humains, hommes et femmes et élimine ainsi tous les objets inanimés, mais également les végétaux et les animaux.

Question 2

Rechercher la signification de l’expression sartrienne « l’existence précède l’essence ». Quelle est la dichotomie instaurée par Sartre pour définir le monde ?

« L’existence précède l’essence » est un des principes fondamentaux de la philosophie de Sartre. D’un côté, les objets ont une essence qui précède l’existence, c’est-à-dire qu’avant d’exister, d’être fabriqués, ils ont été pensés par quelqu’un. L’homme, quant à lui, est le seul dont l’existence précède l’essence, ce sont ses actions qui le définissent. Il est un « être pour soi ». Nous rappelons que Sartre est un philosophe athée qui refuse l’idée d’un Dieu créateur (ce qui impliquerait que l’homme est aussi un être en soi). Pour Sartre, l’homme est donc radicalement libre.

Sartre divise donc le monde en deux : d’un côté, ce qu’il appelle « être en soi » (essence déterminée), et de l’autre « être pour soi » (essence indéterminée).

Dichotomie : État de ce qui est coupé en deux.

Question 3

Commenter l’utilisation du verbe « être » et sa valeur. Quels indices cela nous donne-t-il ?

Le verbe « être » est un verbe d’état, c’est-à-dire qui exprime un état, une manière d’être du sujet et non pas une action faite ou subie. Sa valeur est ici du présent de vérité générale, et implique que ce qui est affirmé est valable pour tous les hommes.

Question 4

Définir « condamnés » et « être libres ». D’après ces définitions, qu’est-ce qui apparaît comme paradoxal ? Formuler une question qui montre cette contradiction.

« Condamner » signifie « être contraint », « être obligé à » (et non pas ici « être jugé coupable de »).

« Être libre » renvoie au principe d’auto-détermination c’est-à-dire déterminer par soi-même ce que l’on veut.

Les deux termes sont donc contradictoires : comment être libre et contraint en même temps ?

Nous pouvons poser la question de cette manière : en quoi être libre est une contrainte et une obligation pour l’homme selon Sartre ?

Question 5

Chercher la définition du terme « responsabilité ». Quel est le rapport avec le paradoxe montré ci-dessus ?

« La responsabilité » signifie « le devoir de répondre de ses actes, de les assumer ».

L’homme est condamné car il n’a pas choisi de se créer lui-même par sa volonté mais il est quand même obligé de l’assumer. Parce que l’homme est radicalement libre, il est nécessairement responsable (de ses actes, de ses intentions, etc.).