Cours Stage - L’engagement politique

Exercice - L'engagement des jeunes

L'énoncé

Document 1 : L'engagement des jeunes en politiques

"Seuls 2% des jeunes de moins de 30 ans sont engagés dans un parti politique. Ils sont aussi peu nombreux à adhérer à un syndicat. Une étude du Crédoc publiée mardi révèle que les jeunes boudent totalement les formes traditionnelles de l’engagement politique. Les chiffres de l’abstention chez les jeunes lors des élections confirment cette tendance. Dimanche dernier, pour le premier tour des élections régionales, un sondage Ipsos révélait que 65% des 18-24 ans n’étaient pas allés voter.

Si les jeunes sont désormais peu enclins à s’investir dans la vie politique conventionnelle, l’enquête révèle qu’ils privilégient des formes d’expressions protestataires, individuelles, plus ponctuelles et surtout non affiliées. Ainsi, 42% des jeunes ont signé une pétition en ligne ou ont participé à une manifestation sur les 12 derniers mois. La mobilisation de la jeunesse suite aux attentats de janvier a d’ailleurs été très importante. Pour bon nombre de jeunes, il s’agissait de leur première manifestation.

S’ils sont rétifs aux engagements politiques conventionnels, les jeunes sont néanmoins nombreux à s’investir dans le milieu associatif. Plus de quatre jeunes sur dix sont membres d’une association, soit presque autant que les plus de trente ans. Cependant, ces statistiques sont très largement tirées par leur participation à des activités associatives sportives, culturelles et de loisirs."

Source : Le Figaro étudiant, 2015

 

Document 2 : Participation des jeunes en politique, quelques données

jeunes-politique

Source : https://provox-jeunesse.fr/sites/default/files/manuel-participationjeunes.pdf


Question 1

Dans quelles organisations les jeunes construisent leur culture politique aujourd'hui ? A défaut, quelles sont celles boudées par les jeunes ?

Les jeunes construisent leur participation et leur engagement politique principalement dans des associations : "Plus de quatre jeunes sur dix sont membres d’une association". Ce sont des lieux d'échanges entre personnes qui peuvent être aussi bien culturel, de loisirs ou sportif. 

A défaut les jeunes se tournent de moins en moins vers les organisations traditionnelles telles que les partis politiques et les syndicats. En effet, "seuls 2 % des jeunes de moins de 30 ans sont engagés dans un parti politique". 

Question 2

Expliquer en quelques phrases l'évolution de l'engagement des jeunes et proposer une analyse. Justifier.

L'article du journal Le Figaro reprend une étude qui analyse l'évolution de l'engagement politique des jeunes. L'idée principale étant à la fois une baisse de l'engagement politique traditionnel mais aussi un renouvellement des formes de participations. Le document parle de "formes conventionnelles d'engagement". Pour cela, il s'appuie sur les chiffres de l'abstention et de le partition aux élections régionales de 2015. 

En réalité, l'évolution de l'engagement des jeunes doit s'évaluer de manière quantitative mais surtout qualitative. On observe alors une mutation de l'engagement politique qui ne se traduit pas seulement par le vote mais pas de nouvelles formes d'engagement qui sont considérés comme plus directes ou plus "démocratiques". On peut ici citer plusieurs exemples comme les manifestations ou les pétitions en ligne. Récemment, les marches pour le climat sont l'une de ces nouvelles manifestations du débat public et politique qui a mobilisé beaucoup de jeunes dans les rues. Le document évoque également des formes "protestataires d'engagement". Les engagements politiques contestataires comme les ZAD (Zone À Défendre) illustrent ce nouvel engagement où les participants allient action politique et partage d'idée et débats.