Cours Stage - La plante domestiquée

Exercice - Plantes bioluminescentes

L'énoncé

Document 1 : Synthèse d’un plant de pomme de terre fluorescent

plante-biolum

 

Document 2 : Plante bioluminescente

 

 

 

 

 

 

Document 3 : Autre forme de synthèse d’une plante bioluminescente

bioluminescente

 

Document 4 : Plantes bioluminescentes (texte issu du site sciencesetavenir.com)

« Et si, plutôt que d'être éclairées à la lumière électrique des ampoules des réverbères, les villes du futur ressemblaient au monde féerique de Pandora, dans le film Avatar ? C'est le projet fou de trois biohackers américains qui ont monté ensemble un projet appelé "Glowing Plants" (plantes bioluminescentes). »


Question 1

D’après les documents, quel est le caractère de la plante en question ? Donner le nom de ce type d’organisme.

La plante est bioluminescente, c’est-à-dire qu’elle produit de la lumière. Il s’agit d’un OGM : Organisme Génétiquement Modifié. En effet, les plantes sont ici modifiées au niveau de leurs gènes afin de produire un certain caractère : la bioluminescence.

Question 2

D’après les documents 1 et 3, expliquer en quoi consiste la synthèse de la plante bioluminescente.

Tout d’abord, on isole le gène d’intérêt dans l’espèce concernée : la méduse. Puis on va fabriquer, à l’aide d’une bactérie, le nouveau plasmide avec le gène isolé. Ce plasmide sera réinjecté dans de nouvelles bactéries afin de multiplier ce gène. Ensuite, on peut, soit plonger la plante dans une solution contenant des bactéries au plasmide modifié (document 3), soit faire de la culture cellulaire (document 1).

Décrire les schémas qui se ressemblent.

Question 3

D’après le document 4, expliquer en quoi les plantes bioluminescentes pourraient être une solution à l’avenir, pour l’éclairage publique.

Dans le document 4, on parle d’utiliser les plantes bioluminescentes dans les villes pour remplacer l’éclairage publique. En effet, cette solution serait « naturelle » et économique au niveau de l'électricité. C’est ce qu’un groupe d’Américains a réalisé. La bioluminescence seraient non polluante et permettrait d’égayer aussi un peu les villes en ajoutant des végétaux.