Cours Stage - La reproduction de la plante

Exercice - Pollinisation et abeilles

L'énoncé

Document 1 : Pollinisation d’une fleur de thym par une abeille (biologie.ens-lyon.fr)

(Dans l’ordre de haut en bas et de gauche à droite)

thym_abeille

 

Document 2 : Mécanisme chez l’abeille

L’œil des abeilles détecte trois couleurs : l'ultraviolet, le bleu et le jaune, mais pas le rouge. La vision dans l'ultraviolet leur permet de repérer des lignes qui convergent des pétales vers le cœur de la fleur et ainsi de mieux localiser les zones riches en nectar (= les guides nectarifères).

Les abeilles utilisent leurs antennes pour sentir et goûter les fleurs. l'odorat des abeilles est particulièrement développés. Dans la ruche où l’obscurité règne, les odeurs les guident dans tous leurs travaux et dans leurs relations individuelles. Chaque fleur possède son parfum et, si elle est riche en nectar, les abeilles la reconnaîtront aisément, son odeur s’inscrivant dans leur mémoire.

La couleur de la pelote donne une indication de l'espèce pollinisée. En effet, chaque butineuse est fidèle à l'espèce visitée et n'accumule dans ses pelotes qu'un seul type de pollen.

 

Document 3 : Dispersion du pollen et sélection des fleurs

On remarque le grain de pollen en train de se former sur la patte de l’abeille (boule beige).

abeille_fleur_pollen

 

Document 4 : Morphologie d’une abeille

 

 

 

 

 

 

 

 


Question 1

Quel est le nom de ce type de pollinisation ? Expliquer brièvement le principe.

On parle de zoogamie par les hyménoptères (abeilles). En effet, les grains de pollen sont transportés par les abeilles pour pouvoir ensuite être déposés sur d’autres fleurs de la même espèce afin de polliniser les autres plantes.

Question 2

A l’aide des documents 1 à 3, décrire le mécanisme de pollinisation utilisé par l’abeille sur les fleurs de thym.

On voit le mode de fonctionnement d’une abeille qui butine une fleur de thym. On remarque que l’abeille présente déjà une boule de pollen sur sa patte (boule beige) et que durant la pollinisation de la fleur, elle se nourrit de nectar grâce à sa langue (introduite dans le tube alimentaire de la fleur) et à ses deux mandibules.

On apprend que l’abeille a une vision dans l’ultraviolet, ce qui lui permet de voir des guides nectarifères, lui permettant de trouver les zones riches en nectar. De plus, comme chaque fleur possède son parfum, l’abeille est capable de sentir et de gouter le nectar des fleurs et de les reconnaître. Une abeille est fidèle à une espèce de fleur. Sur le document 3, on remarque que l’abeille butine une fleur de thym. Elle possède une boule de pollen beige sur sa patte.

Le document 1 montre le mode de fonctionnement d’une abeille qui butine une fleur de thym. Les documents 2 et 3 expliquent plus en détail ce mécanisme chez l’abeille.

Question 3

Expliquer alors le phénomène de dispersion des plants de thym grâce à la pollinisation par les abeilles.

Les abeilles sont fidèles à une certaine espèce. Elles reconnaissent les espèces grâce à leur odeur, au gout de leur nectar et à la structure de leur fleur grâce à leur vision dans l’ultraviolet qui permet de repérer les zones riches en nectar. Le pollen est différent selon l’espèce et l’abeille pourra donc butiner de fleur en fleur en restant sur la même espèce de fleurs. Par conséquent, la plante, comme le thym ici, pourra se reproduire grâce aux abeilles sur une surface donnée et continuer d’exister.

On sait que les abeilles sont fidèles à une espèce de plantes. On pourrait développer sur le sujet.