Cours Le séquençage de l'ADN
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

Remplir le QCM suivant pour vérifier ses connaissances sur la notion d’espèce au travers du séquençage d’ADN. Selon les questions, plusieurs réponses sont possibles.


Tu as obtenu le score de


Question 1

Qu’est-ce qui explique la diversité intraspécifique ?

L’existence de génotypes différents du fait qu’il existe pour chaque gène différentes versions de celui-ci (allèles).

Le fait que chaque individu n’exprime pas son génotype de la même manière.

Le fait que l’expression génétique est influencée par l’environnement.

La diversité intraspécifique découle du fait que chaque individu possède un génotype qui lui propre : tous ces individus possèdent les mêmes gènes (même espèce) mais pas les mêmes versions de ces gènes. De plus, l’expression de ce génotype varie d’un individu à l’autre, elle est influencée par l’âge, l’environnement, etc.

Question 2

Pourquoi dans la méthode de Maxam et Gilbert, utilise-t-on un traceur, le 32P ?

Ce traceur permet de suivre la polymérisation de l’ADN.

Ce traceur permet de visualiser les fragments d’ADN sur le gel de polyacrylamide une fois l’électrophorèse effectuée.

Dans la méthode de Maxam et Gilbert, on utilise un traceur, le 32P afin de visualiser les fragments d’ADN sur le gel de polyacrylamide une fois l’électrophorèse effectuée. Il s’incorpore à l’extrémité 5’ de la séquence étudiée.

Ce traceur permet d’identifier les différents nucléotides de la séquence.

Réfléchir à ce que permet de faire un traceur, et à la composition de l’ADN : où s’incorpore ce traceur ?

Question 3

Dans la méthode de séquençage par Maxam et Gilbert, la comparaison des bandes issues du puits dans lequel on a versé le contenu du tube qui contenait du dénaturant des bases A et G, et du puits dans lequel on a versé le contenu du tube qui contenait du dénaturant de la base G permet de déduire les positions de quel nucléotide ?

Cette comparaison permet de déduire les positions des adénines de la séquence.

En effet, sans comparaison, les résultats de la migration du puits où on a versé le contenu du tube qui contenait du dénaturant des bases A et G ne permettent pas de différencier les bandes qui ont été coupées après une adénine de celles qui ont été coupées après une guanine. Mais en comparant avec les résultats de la migration du puits où on a versé le contenu du tube qui contenait du dénaturant de la base G, où ne figurent que des bandes coupées après une guanine, on peut déduire que les bandes non communes aux deux pistes correspondent à des fragments ADN coupés après une adénine. En revanche on connaissait déjà sans cette comparaison la position des guanines.

Cette comparaison permet de déduire les positions des guanines de la séquence.

Cette comparaison permet de déduire les positions des adénines et guanines de la séquence.

Réfléchir aux informations dont on dispose sans comparaison, et ensuite grâce à la comparaison.

Question 4

Sur une électrophorèse, comment se répartissent les bandes du résultat ?

Les bandes migrent du pôle négatif vers le pôle positif : les plus négativement chargées migrent le plus loin.

Les bandes migrent du pôle positif vers le pôle négatif : les plus positivement chargées migrent le plus loin.

Les bandes les plus courtes migrent le plus loin.

Les bandes les plus longues migrent le plus loin.

Sur une électrophorèse, les bandes migrent du pôle négatif vers le pôle positif : les plus négativement chargées migrent le plus loin. Également les bandes les plus courtes migrent le plus loin car elles sont moins encombrées (en terme d’encombrement stérique).

Question 5

Quelles méthodes de séquençage utilise-t-on de nos jours à grande échelle parmi les suivantes ?

La méthode de Maxam et Gilbert.

Les techniques de shotgun.

Les techniques de séquençage à haut débit.

Les techniques de séquençage par nanopores.

Les techniques de séquençage qu’on utilise de nos jours à grande échelle sont celles de shotgun, de séquençage à haut débit, de séquençage par nanopores, entre autres. La méthode de Maxam et Gilbert est toujours utilisée, mais à une échelle confidentielle, car elle ne permet pas de séquencer des séquences de plus de 250 nucléotides