Cours Les anticorps
QCM
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5

L'énoncé

Remplir le QCM suivant pour vérifier ses connaissances quant à la découverte des anticorps. 


Tu as obtenu le score de


Question 1

Par quel type de pathogène, les maladies sur lesquelles le médecin allemand Emil Von Behring travaillait à la fin du XIXe siècle étaient-elles causées ? 

Ces maladies étaient causées par des virus. 

Ces maladies étaient causées par des bactéries. 

Ces maladies étaient causées par des prions. 

Ces maladies étaient le tétanos et la diphtérie.

Question 2

Dans une première expérience, Emil Von Behring injectait à des animaux une toxine diphtérique et un produit antiseptique. Quel était le rôle de chacun?  

La toxine diphtérique avait pour but de rendre les animaux malades de la diphtérie, et le produit antiseptique de détruire cette toxine (test d'un médicament contre la diphtérie). 

La toxine diphtérique avait pour but de rendre les animaux malades de la diphtérie, et le produit antiseptique d'affaiblir cette toxine (obtention d'animaux devenus résistants à la toxine). 

Question 3

Pour préparer sa seconde expérience, Emil Von Behring préleva sur des animaux résistants à la diphtérie un peu de leur sang. Il le fit ensuite décanter : qu'obtint-il ?

Il obtint du sang coagulé. 

Il obtint du sang en deux phases : sérum au-dessus et cellules (globules blancs et rouges) au fond du tube à essai.

Il obtint du sang en deux phases : cellules (globules blancs et rouges) au-dessus et sérum au fond du tube à essai.

Question 4

Il fit ensuite différentes expériences avec le sérum d'animaux résistants : à un premier lot de cobayes, il injecta de la toxine diphtérique uniquement ; à un second, du sérum et de la toxine diphtérique ; à un troisième, du sérum et une autre toxine. Qu'observa-t-il ? 

Le premier lot mourut entièrement de la diphtérie (dont les toxines produites par les bactéries qui les causent n'avaient pas été affaiblies) ; le second survécut entièrement (protégé par une molécule contenue dans le sérum des animaux résistants) ; le troisième mourut entièrement (la molécule des animaux résistants ayant été inefficace contre la toxine inconnue).  

Le premier lot survécut partiellement (certains animaux ayant réussi à développer des anticorps contre les toxines diphtériques) ; le second survécut entièrement (protégé par une molécule contenue dans le sérum des animaux résistants) ; le troisième mourut entièrement (la molécule des animaux résistants ayant été inefficace contre la toxine inconnue).

Le premier lot mourut entièrement de la diphtérie (dont les toxines produites par les bactéries qui les causent n'avaient pas été affaiblies) ; le second survécut entièrement (protégé par une molécule contenue dans le sérum des animaux résistants) ; le troisième également (la molécule des animaux résistants ayant été efficace également contre la toxine inconnue).

Question 5

Emil Von Behring appela "anticorps" les molécules qui avaient conféré aux animaux survivants une résistance à la toxine diphtérique. Qu'est-ce que ces expériences nous ont appris sur les anticorps ? 

Les anticorps sont situés dans le sérum des animaux auxquels ils confèrent une résistance, ils apparaissent après une première exposition à une toxine (affaiblie préférentiellement) dont ils sont spécifiques. 

Les anticorps sont des types de globules blancs qui confèrent une résistance aux animaux qui les possèdent, ils apparaissent après une première exposition à une toxine (affaiblie préférentiellement) dont ils sont spécifiques. 

Les anticorps sont situés dans le sérum des animaux auxquels ils confèrent une résistance, ils apparaissent après une première exposition à une toxine (affaiblie préférentiellement) dont ils ne sont pas forcément spécifiques.