Cinquième > Français > Héros / héroïnes et héroïsmes > Stage - Le roman de chevalerie

STAGE - LE ROMAN DE CHEVALERIE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Le roman de chevalerie

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Le roman de chevalerie est un des genres de roman qui a eu le plus de succès à travers les époques. Ce genre de roman se caractérise par le choix d'un personnage principal qui est un chevalier.

 

I. Caractéristiques du chevalier

 

Ce chevalier est parfois accompagné d'autres chevaliers mais ce n'est pas obligatoire. Autre particularité de ce chevalier personnage principal : il peut être un héros ou non, car les notions de héros et la notion de personnage principal ne sont pas les mêmes. Le chevalier qui est le personnage principal, peut très bien être un personnage valeureux, héroïque, qui souhaite réaliser des exploits, réussir de grandes prouesses etc., mais il peut être aussi quelqu'un qui échoue dans tout ce qu'il entreprend. Parfois, ce personnage qui n'est pas un héros au départ devient un héros en cours de route. Tout dépend de la trame de l'histoire telle qu'elle se déroule.

Ce chevalier a une quête à accomplir. Par exemple, cette quête pourrait être trouver le Graal, pour Perceval dans Perceval ou le conte du Graal de Chrétien de Troyes. Cette quête peut aussi être sauver la reine : dans le cas de Lancelot, la reine a été enlevée et Lancelot doit aller la délivrer. Il peut s’agir aussi de trouver un objet magique ou venir au secours de quelqu'un qui est en difficulté.

 

II. Histoire littéraire

 

A. Au Moyen Âge

L'histoire littéraire nous apprend qu'il y a plusieurs étapes dans la naissance et le développement du roman de chevalerie. C'est un genre de roman qui naît au Moyen Âge. On commence à écrire des romans en prenant un chevalier pour personnage principal au XIIe siècle, c'est-à-dire dans les années 1100 ou 1150, donc à la fin du XIIe siècle.

L'auteur qui invente le roman de chevalerie est Chrétien de Troyes : « Chrétien » parce que c'était sans doute un juif converti au christianisme, et « de Troyes » parce qu'il était originaire de Troyes. Le plus connu de ses titres est Perceval ou le Conte du Graal. On connaît aussi les histoires de Lancelot ou Yvain. Ce sont des personnages qui ont été inventés par Chrétien de Troyes et qui l'ont rendu populaire, parce qu'il les a tous placés dans la cour du roi Arthur autour de la table ronde.

Cette légende du roi Arthur, qui se trouve dans les livres de Chrétien de Troyes, on la retrouve également en Angleterre, avec Merlin, Excalibur, etc. C'est une histoire qui s'est construite en plusieurs temps.

Dans le cas de Perceval, il s'agit d'un chevalier. Mais il n'est pas un héros au départ, puisque c'est seulement un garçon perdu dans la forêt, et voyant des chevaliers passer, se dit : « je veux faire pareil, je dois être moi aussi un chevalier ». Il dit à sa mère qu'il veut faire pareil qu'eux et sa mère lui répond qu'il ne doit faire pareil parce que son père était chevalier, ainsi que ses deux frères qui sont tous morts. Il apprend à cette occasion qu'il est lui-même l’enfant d’un chevalier. Elle lui avait caché la vérité pendant tout ce temps. Il finit par vouloir devenir chevalier et se met en quête du Graal. Entretemps, il fait beaucoup d'erreurs car il apprend à devenir chevalier. Au début, il n’est donc pas vraiment un héros.

 

B. Aux XVIe et XVIIe siècles

Au XVIe ou au XVIIe siècle, le roman de chevalerie a beaucoup de succès, comme il en a eu au Moyen Âge. Le roman de chevalerie est le genre le plus lu au XVIe et au XVIIe et le plus imprimé lorsque l'on invente l'imprimerie. Ce succès est tellement important qu'on finit par se moquer de ce genre très réussi. On tourne donc en dérision le roman de chevalerie.

Le cas le plus célèbre est celui de Don Quichotte, écrit par l'auteur espagnol Cervantès, dans lequel un personnage qui, à force de lire des romans de chevalerie, se prend lui-même pour un chevalier, alors que cela fait déjà 500 ans que les romans de chevalerie qu'il lit ont été écrits. Mais la réalité dans laquelle il vit n'est pas du tout la même que celle des personnages qu'il admire. C'est ce que décrit Cervantès dans Don Quichotte, qui est aussi une preuve du succès du roman de chevalerie.

 

C. Aujourd'hui

Mme s’il y a eu une éclipse du roman de chevalerie aux XVIIIe et XIXe, certains films et séries reprennent les codes du roman de chevalerie, que ce soit avec des séries comme Game of Thrones, ou avec l'histoire du roi Arthur dans Excalibur ou dans Kaamelott.

On a également des films qui, de manière détournée, prennent un héros avec toutes les caractéristiques d'un chevalier : un code d'honneur, la défense de quelqu'un, une quête ou un objet à récupérer. Par exemple, dans les films d'espionnage ou les films d'agents secrets, il y a souvent une quête à accomplir et le personnage est quelqu'un qui parfois n'est pas un héros mais va en devenir un et il doit se défendre avec honneur et parfois sauver une demoiselle en détresse.