Cinquième > Français > Héros / héroïnes et héroïsmes > Stage - L'épopée

STAGE - L'ÉPOPÉE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

L'épopée

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

On entend souvent quelqu'un dire au bout d'un voyage fatigant avec des obstacles que c’était une épopée. On peut aussi utiliser cette expression pour parler d'un match de football ou d'une compétition avec beaucoup de rebondissements.

 

I. Définition littéraire

 

L'épopée est un genre de récit qui prend souvent la forme versifiée. Souvent, dans l'histoire de la littérature, ces histoires particulières sont écrites en vers. Elles ressemblent à des poèmes, mais en réalité, le but n'est pas de chanter des sentiments, des valeurs ou de développer des idées, mais bien de raconter une histoire. Soit on dit que c'est un poème narratif, soit on dit que c'est un récit en vers. Ce qui compte pour caractériser l'épopée, c’est plutôt la manière dont on raconte l'histoire et quelle est l'histoire qu'on raconte.

L'épopée se caractérise par l'exaltation des valeurs ou l'unité d'un peuple, d'un groupe, à travers les exploits d'un ou plusieurs héros. Tout d'abord, il y a un peuple ou un groupe, qui peut être un peuple national, c’est-à-dire, une nation avec un chef bien déterminé, comme il peut être un groupe de personnes qui se réunissent en fonction de leur religion ou de leurs opinions politiques. Ce peuple ou ce groupe est menacé. Il y a une attaque extérieure qui fait que la solidarité ou l'union du groupe est menacée. Il faut réaffirmer cette unité et montrer que les valeurs qui fondent le groupe ont du sens, et c'est aussi pour ça que le groupe va vouloir continuer à exister comme groupe et donc qu'il va devoir défendre ses valeurs. C'est la même chose quand il y a un match de foot et que l’on veut défendre l'équipe, parce qu'on veut défendre, par exemple, l'honneur de l'équipe ou l'honneur de la nation.

Cette exaltation, le fait de dire « oui, on a raison d'être dans ce groupe-là pour ces raisons-là », ou cette défense des valeurs se fait à travers des exploits. Il y a différentes manières de les désigner. En littérature, on parle d'exploits ou de hauts faits. On peut parler aussi de la geste, au féminin, qui signifie l'ensemble des exploits d'un héros ou de plusieurs héros.

On a des épopées dans lesquelles un certain nombre de héros ne vont pas être en concurrence ; ils sont dans le même groupe et ils défendent les mêmes valeurs donc ils collaborent. Pour poursuivre l'analogie du match de foot, dans les équipes qui sont soudés autour du même objectif, il n’y a pas de compétition entre les joueurs.

 

II. Histoire littéraire

 

A. À l'Antiquité

L'épopée naît à l'Antiquité, principalement sous la plume d'Homère. Il est l'auteur de l'histoire de la guerre de Troie, histoire qui s'appelle L’Iliade. Il parle de la guerre de Troie dans L’Iliade et y fait figurer plusieurs héros comme Achille ou Ulysse. Achille est celui dont le talon va le mettre en difficulté, en effet, c'est la seule partie de son corps qui est vulnérable. Il y reçoit une flèche pendant la guerre de Troie et il va mourir. Ulysse est un autre héros, puisqu’il est l'homme aux mille ruses, et c'est lui qui a l'idée du cheval de Troie. Homère, avec L'Iliade, invente une épopée sous forme versifiée, sous forme de vers. En fait, c'est une chanson qu’il récitait, où plusieurs héros défendent un groupe, le groupe des Grecs, qui veulent récupérer leur reine Hélène, enlevée par les Troyens. Les exploits qui sont réalisés sont, par exemple, ceux du cheval de Troie.

 

B. Au Moyen Âge

Au Moyen Âge, cette écriture de l'épopée continue. On la trouve, par exemple, dans le genre de « la chanson de geste ». On l’appelle « chanson » parce que, comme pour l'Iliade, on chantait ces histoires-là, et « de geste » car on raconte les exploits d’un ou plusieurs héros.

L'exemple le plus connu est La chanson de Roland. Roland est le personnage principal, qui est aussi un héros, et a pour compagnon Olivier. Mais à la fin, Roland meut dans un acte d'héroïque et Olivier assiste à cette mort héroïque, qui implique qu'il va pouvoir sauver tout de même le groupe. Cela se passe au temps de Charlemagne, puisque Roland est son neveu. C'est une histoire qui porte aussi sur l'unité d'un groupe, avec le royaume de Charlemagne menacé.

 

C. Du XVIe au XVIIIe siècles

Durant ces siècles, il y a des tentatives d'écriture d'épopées, mais elles sont moins connues ou moins réussies parce que le public accroche moins à ce genre d'histoires et elles circulent moins.

On a tout de même, au XVIe siècle, une période où il y a beaucoup de guerres en France car deux religions s'affrontent. Ronsard et Agrippa d'Aubigné sont deux auteurs qui vont écrire sur ces guerres de religion entre le catholicisme et le protestantisme. Ronsard écrit le texte La Franciade, pour défendre la France du côté catholique, et Agrippa d'Aubigné écrit Les Tragiques, pour défendre l'unité du groupe protestant. Chacun défend son groupe : Ronsard à la demande du roi de France et Agrippa d'Aubigné de sa propre initiative.

Voltaire, au XVIIIe siècle, répond également à la commande d'un roi qui lui demande de raconter l'histoire de la France sous forme d'épopée. Il l’appelle La Henriade, puisque c'est Henri IV qui lui a commandé.

 

Aujourd’hui, ces textes sont bien moins connus sauf L'Iliade et La chanson de Roland. Ce sont des textes qui ont eu un impact important à leur époque, mais qui ont été oubliés au fur et à mesure des siècles, car les valeurs qu'ils ont défendues ne correspondent pas forcément aux valeurs qu'on défend aujourd'hui, et ils n'ont pas une dimension d'histoire assez légendaire pour nous faire rêver.