Cinquième > Français > Méthodologie > Méthodologie de l'écriture

MÉTHODOLOGIE DE L'ÉCRITURE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Rédiger une lettre

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Une lettre peut être personnelle, amoureuse, intime ou administrative, etc. Pour la rédiger, il faut maîtriser un certain nombre de codes et de contraintes.

 

I. Organisation

 

Salutation initiale : Exemple : « Chère, Cher X, Cher Monsieur », mais il n’est pas possible d’écrire « Cher Monsieur X. »

Corps du texte : Plusieurs paragraphes entre lesquels on peut passer une ligne, structurer le texte pour distinguer les idées et sentir la progression.

Salutation finale : Formules fixes comme « Je vous prie d’agréer, Monsieur, l’expression de mes salutations respectueuses ». La formule s’adapte à la personne, comme « Cher Maître » pour les avocats ou notaires. Ou bien « Bien cordialement », « Cordialement », « Respectueusement », « Bien à vous » etc.

Signature : Nécessaire car il attribue le texte à quelqu’un, de manière juridique.

Bonus : Date et lieu en début de lettre.

 

II. Énonciation

 

Qui parle à qui, comment s’expriment les personnes, avec un « je » ou un « nous » de majesté (assez rare, utilisé par les scientifiques par exemple). Le tutoiement ou vouvoiement dépend du type de personne à laquelle on s’adresse.

 

III. Niveau de langue

 

Courant ou soutenu, en fonction du destinataire.

 

IV. Dans le cas d’une lettre fictive : la double énonciation

 

La double énonciation, souvent utilisée au théâtre, est le rappel d’informations que détient le destinataire de la lettre mais dont a besoin le lecteur pour comprendre. Par exemple, dans les films, un personnage rappelle parfois des informations à un autre personnage dont il n’a en vérité pas besoin, comme dans un film d’espionnage « Monsieur, j’ai eu le rapport X par votre soeur Élisa » : le personnage sait que Élisa est sa soeur, il n’a pas besoin qu’on lui dise, mais l’information est réellement destinée au téléspectateur, pour sa compréhension.