Cinquième > Histoire-Géographie > Transformations de l'Europe et ouverture sur le monde aux XVIe et XVIIe siècles > Du Prince de la Renaissance au roi absolu

DU PRINCE DE LA RENAISSANCE AU ROI ABSOLU

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Du Prince de la Renaissance au roi absolu (XVIe-XVIIe)

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Comment les rois de France deviennent-ils des rois absolus entre le XVIe et le XVIIe siècle ?

 

I. François Ier (1494-1547), un mécène à la tête du royaume de France

 

 

François Ier (ci-dessus) arrive au pouvoir en 1515, et possède un vaste territoire. Parallèlement à son accession au trône de France, les grands seigneurs perdent de leur influence : le poids et la légitimité du roi s’en trouvent renforcés. Pour diriger son territoire, il est aidé par de nombreux conseillers.

François Ier se donne pour mission d’affirmer son pouvoir. Il cherche à glorifier son règne en montrant son importance et sa richesse. Dans ce but, il se fait construire de nombreux châteaux tels que Amboise, Fontainebleau, ou Chambord.

Pour montrer qu’il souhaite structurer et organiser son territoire, il signe en 1539 l’ordonnance de Villers-Cotterêts, qui fait du français la langue officielle des textes juridiques. Également dans le but de montrer sa puissance et de glorifier son règne, François Ier est le mécène de nombreux grands artistes de son temps, dont le plus célèbre est Léonard de Vinci.

 

II. Henri IV (1553-1610), le restaurateur de la paix et de l’État

 

 

Henri IV (ci-dessus) arrive sur le trône au milieu des guerres de religion, en 1589. Ces guerres opposant les protestants aux catholiques sont extrêmement violentes. Or, Henri IV est protestant et doit imposer son pouvoir alors que la Ligue catholique cherche à s’emparer de la couronne pour empêcher qu’elle ne revienne aux protestants. Afin de ramener la paix civile dans le royaume, Henri IV se convertit au catholicisme en 1593. Il ne renie pas pour autant ses idées protestantes et signe l’édit de Nantes en 1598, qui autorise les protestants à pratiquer librement leur religion.

 

III. Louis XIV (1638-1715), le Roi-Soleil : « le métier de roi »

 

 

L’image même du roi absolu est incarnée par Louis XIV. Il gouverne seul à partir de 1661. Louis XIV insiste sur le fait d’être un monarque de droit divin (de recevoir son pouvoir directement de Dieu) afin de protéger le pouvoir royal et d’éviter qu’il soit remis en cause. Il se considère comme l’image de Dieu sur Terre.

Louis XIV concentre tous les pouvoirs : il crée les lois, les applique et rend la justice. Il décide de tout dans son royaume, même s’il est aidé de quelques intendants dans les provinces. Pour la première fois, l’État tout entier se concentre dans la personne du roi. Fervent catholique, il révoque l’édit de Nantes en 1685.

Pour montrer sa puissance, il mène de nombreuses guerres qui mettent à mal les finances du royaume. Pour la même raison, il fait construire le château de Versailles et y emménage avec sa cour. Il y organise des réceptions, des spectacles et s’entoure d’artistes chargés de glorifier son règne.