FRANÇAIS


On parle parfois de littérature engagée ou d’écrivains engagés. Ce terme « d’engagé » ajouté à la littérature et aux écrivains est un peu complexe, parce qu’on peut se demander que serait une littérature qui ne serait pas engagée, que serait un écrivain qui ne serait pas engagé. En réalité, ce sont des formules qui ont un sens bien précis et qui sont apparues dans la langue française à un moment précis de l’Histoire.

 

I. Définition

 

La littérature engagée regroupe les textes littéraires d’auteurs qui écrivent pour défendre une position. Il peut s’agir d’une position politique, éthique (= morale) ou religieuse (un peu moins fréquent). Ces textes de littérature engagée sont des romans, des nouvelles, de l’argumentation, dans lesquels les auteurs prennent position et défendent leur point de vue sur la politique, sur la morale, sur la société, sur la religion, etc. On parle alors d’écrivains engagés. Le terme d’écrivain « engagé », comme celui de littérature « engagée », sont apparus au XXe siècle. C’est finalement une notion assez récente surtout apparue après la Seconde Guerre mondiale, qui désigne le fait que certains écrivains ont éprouvé le besoin d’exprimer leurs opinions politiques clairement, dans leurs écrits. Ils ont considéré qu’on ne pouvait pas rester neutre et qu’il fallait nécessairement prendre position.

L&rs

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.