FRANÇAIS


I. Les valeurs temporelles des verbes

 

A. Le présent de l’indicatif

Au présent de l’indicatif, on trouve six valeurs :

- L’énonciation. L’action coïncide avec le moment où l’on parle. Exemple : « On frappe. » Il y a une simultanéité entre ce que est dit et le geste.

- Le passé récent. Exemple : « Il vient de partir. »

- Le futur proche. Exemple : « Tout à l’heure, il va à la piscine. »

- La valeur de l’habitude. Exemple : « Tous les matins, il court. »

- La vérité générale que l’on trouve souvent dans les textes littéraires. Exemple : « Quand le chat court sur les toits, les souris dansent sur les planchers. » (Balzac)

- La narration. Exemple : « Un agneau se désaltérait (…). Un loup survient à jeun » (La Fontaine). Ici, le présent est associé à un imparfait. Ce présent permet de rendre plus vivant le récit.

 

B. L’imparfait

À l’imparfait, on trouve deux valeurs :

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.