HISTOIRE-GÉOGRAPHIE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe
avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit


Dans un empire colonial, le terme de « métropole » désigne le pays conquérant (en l’occurence, la France). Attention, ce terme n’a pas le même sens en géographie, où cette expression désigne une grande ville influente.

Le terme de colonie renvoie aux territoires outre-mer conquis par la métropole et dont la caractéristique principale est d’être non-libres. Ce ne sont pas des territoires autonomes ou indépendants. Ils sont dans la dépendance de la métropole, d’où l’expression d’« empire colonial ».

À la veille de la Première Guerre mondiale, l’Empire colonial français est le deuxième empire colonial du monde, après l’Empire britannique. Il s’agit d’un empire très étendu.

 

 

L’Empire français compte trois possessions au Maghreb : Algérie, Tunisie et Maroc. Il s’étend également sur une grande partie de l’Afrique subsaharienne, avec l’Afrique occidentale française (AOF) à l’ouest et l’Afrique équatoriale française (AEF) au centre. Il comprend aussi Madagascar et l’Indochine, dont la conquête s’est finalisée pendant le Second Empire et s’est terminée sous la Troisième République.

 

I. Pourquoi l’empire ?

 

A. Un enjeu économique

Posséder un empire colonial présente un intérêt économique. Il s’agit de territoires qui possèdent des richesses à exploiter et sont pourvoyeurs de ressources, comme par exemple des matières premières.

Ces territoires possèdent également des populations qui constituent la main d’œuvre qui exploite les ressources présentes.

À la fin du XIXe siècle, un autre argument économique est également souvent avancé par les figures politiques qui soutiennent la colonisation comme Jules Ferry. Ce dernier considère que les pays colonisés représentent autant de débouchés pour l’économie française. Posséder des colonies permet donc de vendre, d’exporter des richesses à un marché plus large. Les pays colonisés sont donc des clients, un peu captifs, auxquels la France vend ses excédents, et ce particulièrement dans les périodes de crise, comme pendant la grande dépression à la fin du XIXe

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.