PHILOSOPHIE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe
avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit


La règle d’or de l’explication de texte est d’expliquer le texte et rien d’autre. Il s’agit de lire le texte, expliquer le texte et s’en tenir au texte. C’est le texte, rien que le texte mais tout le texte. Maintenant, il est vrai que se pose la question de savoir si on doit apporter ou non une dimension critique à notre explication. 

 

I. La nécessité d’un apport critique

 

Dans la mesure où la règle d’or est de montrer, d’articuler et de formuler le problème qui est traité par l’auteur, pour révéler ce problème, pour l’exposer dans toute sa singularité, pour l’articuler le plus clairement possible, on est en droit de se référer à d’autres approches philosophiques du même problème.

On ne va faire un apport critique que si c’est requis pour comprendre le texte, c’est-à-dire que l’apport critique n’est justifié que pour autant qu’il rend possible une meilleure compréhension du texte et du problème. Ce qui signifie que tout apport critique qui serait plaqué gratuitement pour dire que untel a dit ça et que untel a dit ça ne sera pas justifié. Cela ne sert à rien finalement de ressortir tout le cours sur la question de l’inconscient parce que, dans le texte, l’auteur parle de la conscience. Cela n’a aucun intérêt, aucune justification dans la mesure où ça ne permettra pas une compréhension plus précise du problème et du texte.

<

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.