PHILOSOPHIE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe
avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit


On oppose communément nature et culture. La nature est ce qui est déjà là et qui n’a pas fait l’objet d’une transformation par l’homme. La culture se définit comme une transformation de la nature par l’homme.

 

I. L’opposition nature/culture

 

L’opposition faite entre nature et culture explique la distinction qu’Aristote fait entre un objet technique et un objet naturel. Selon Aristote, un objet naturel possède son principe de mouvement en lui-même. Par exemple, un arbre est un objet naturel parce qu’il croît spontanément, il n’a pas besoin de quelque chose d’extérieur pour se développer. En revanche, un objet technique possède son principe de mouvement à l’extérieur de lui-même. Par exemple, un lit est un objet technique puisqu’il est l’effet d’une causalité extérieure, qui est le menuisier. Comme un objet naturel est ce qui croît spontanément et que la nature est ce qui est amenée à être transformée par l’Homme pour la culture, l’Homme peut alors se définir comme étant un être d’anti-nature.

D’abord l’Homme est contraint de transformer la nature extérieure s’il veut vivre. Dans son dialogue Protagoras, prenant l’exemple du mythe de Prométhée, Platon explique que l’Homme, à la différence de tous les autres animaux, est un être qui, à la naissance, ne porte pas sur lui toutes les caractéristiques et propriétés qui lui permettront de s’adapter à la nature rapidement. L’Homme, à l’état naturel, est donc le plus faible de tous les animaux. C’est pourquoi il est contraint, non pas de s’adapter à son environnement, mais d’adapter l’environnement à lui-même. Autrement dit, l’Homme, s’il veut survivre, est obligé de transformer la nature par le travail, par la médiation de la technique, et de la transformer en environnement pour pouvoir vivre. Cela explique pourquoi l’homme est un être d’anti-nature.

D’autre part, l’homme est un être d’anti-nature au sens où il passe son temps à nier sa propre nature. L’Homme, comme l’animal, a une naturalité. Cette naturalité s’exprime dans ses besoins. Chaque homme a une part d’animalité en lui. Mais à la différence de l’animal, ce que peut faire l’homme, c’est qu’il peut domestiquer cette animalité. Il peut domestiquer la nature qu’il porte en lui. L’homme n&rs

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.