Première > Français > Boost Français > Boost Français - Relations dans la phrase complexe

BOOST FRANÇAIS - RELATIONS DANS LA PHRASE COMPLEXE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Relations dans la phrase complexe

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Une phrase complexe est une phrase où il y a plusieurs verbes conjugués et donc plusieurs propositions, à l’inverse de la phrase simple où il n’y a qu’un seul verbe conjugué.

Ces propositions peuvent être reliées entre-elles de différentes façons :

 

- La juxtaposition

Lorsque des propositions indépendantes sont posées les unes à côté des autres. Elles sont reliées soit par une virgule, soit par un point-virgule, soit par deux points.

Exemple : « L’un était grand, l’autre était petit. »

 

- La coordination

Lorsque des propositions indépendantes sont reliées par une conjonction de coordination. Conjonctions de coordination : « mais, ou, et, donc, or, ni, car. » (Mais où est donc Ornicar ?)

Exemple : « Il a eu une mauvaise note car il n’a pas travaillé. »

 

- La subordination

Les propositions ne sont plus indépendantes mais subordonnées, dépendantes de la principale. Il existe plusieurs exemples :

- Proposition subordonnée relative : elle est introduite par un pronom relatif et elle reprend un nom, un pronom ou un GN. C’est un antécédent. Par exemple, dans « Prenez les livres qui sont sur la table », le pronom relatif « qui » reprend le GN « les livres ».

- Proposition subordonnée complétive : elle est introduite par une conjonction de subordination et elle porte sur un verbe. Par exemple, dans « Je pense qu’il a raison », la conjonction est « qu’ » et elle porte sur le verbe « pense ».

- Proposition subordonnée circonstancielle : elle est introduite par une conjonction de subordination et elle peut être supprimée et déplacée. Par exemple « Dès que tu auras fini, nous irons au cinéma », on peut très bien dire « Nous irons au cinéma » sans que la phrase perde son sens et on peut la déplacer : « Nous irons au cinéma, dès que tu auras fini ».