Première > Français > La littérature d’idées du XVIe siècle au XVIIIe siècle > Stage - L'Humanisme

STAGE - L'HUMANISME

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

L'Humanisme

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

L’Humanisme est un terme utilisé assez fréquemment, notamment avec la notion de transhumanisme, pour parler de l’intelligence artificielle qui finira peut être un jour par dépasser ou remplacer l’humain. Utilisé également quand on cite certains auteurs tels que Sartre qui dit que l’existentialisme est un humanisme.

Mais en premier lieu, l’Humanisme est un mouvement intellectuel et artistique.

 

Période

Le terme d’Humanisme apparaît d’abord dans les textes italiens aux XIVe et XVe siècles, correspondant au début de la Renaissance italienne. Ce terme est ensuite transposé en France aux XVe et XVIe siècles. On identifie souvent l’Humanisme à la Renaissance (XVIe siècle en France), mais en réalité on trouve déjà des humanistes au XVe siècle. C’est donc un mouvement qui s’étale sur un temps long.

 

Définition

C’est un mouvement intellectuel et artistique qui valorise l’Antiquité. On met l’accent sur l’Antiquité, aussi bien latine que grecque. En effet, au XVIe on redécouvre des textes grecs auxquels on n’avait pas prêté attention auparavant car beaucoup de manuscrits (notamment de Platon) avaient été conservés par les arabes, et ce jusqu’à la conquête espagnole catholique, moment où l’Europe les redécouvre.

On valorise la mythologie grecque et latine, les auteurs (avec une préférence pour Cicéron) et les langues. Le latin est très parlé : c’est la langue de référence pour le savoir et la religion au Moyen Âge ; et on y rajoute le grec et l’hébreu. Il y a donc une circulation des savoirs, des cultures et des langues à cette époque.

On prend exemple sur l’Histoire pour perfectionner l’humanité : on pense qu’il faut tirer des leçons du passé pour progresser. Cela justifie le retour vers des splendeurs passées qu’on redécouvre comme par exemple des vestiges romains (termes de Caracalla à Rome).

Le terme d’humanisme vient du latin studia humanitatis : les savoirs qui rendent l’Homme digne de ce qu’il est (selon Cicéron). Selon lui, des cultures et des savoirs rendent l’Homme digne du titre d’humain et lui permettent d’élever l’humanité en l’Homme.

 

Auteurs et oeuvres

- Pétrarque : italien qui vit en France, un des plus anciens humanistes. Auteur de La Vie solitaire, dans lequel il parle de tous les anciens auteurs antiques qui parlent de la solitude, du fait de vivre en ermite. Il oppose cette vie solitaire des antiques à la vie solitaire des religieux/des ermites de son époque. Il tente de trouver comment on peut avoir une solitude lettrée.

- Dante, Le Banquet, texte italien dans lequel il défend l’accès de tous au savoir philosophique (et non plus qu’aux savants).

- Érasme, L’Éloge de la folietexte en latin où Érasme fait parler la déesse de la Folie et lui prête une critique acerbe des diverses professions et catégories sociales. C’est une critique de son époque.

- Pic de la Mirandole, exemple de l’érudit humaniste, il a étudié beaucoup de langues et il a produit un livre s’appelant 900 thèses où il répertorie 900 opinions qu’il discute, empruntées à la philosophie, à la théologie, etc.

- Rabelais, écrit dans Gargantua, un passage s’intitulant « L’abbaye de Thélème ». Il cherche à dénoncer les travers de son temps en promouvant un autre modèle au sein d’une abbaye parfaite. On peut y appliquer l’adage « aime et fais ce que tu veux » car on y veut toujours le bien. C’est une utopie.

 

Bonus

Pour comprendre comment pouvait vivre ces humanistes avec les grands de leur temps, on peut parfois les voir apparaître dans des séries qui reconstituent la Renaissance italienne comme dans Les Médicis (saison 2, 2018).