Première > Français > Résumés d'œuvres (lectures cursives) > Théâtre

THÉÂTRE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Le Mariage de Figaro, Beaumarchais - Écrit

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Résumé pour l’écrit

 

Date de publication

1778, à la fin du XVIIIe siècle.

 

Genre

Cette œuvre appartient au genre du théâtre et plus précisément du registre comique.

 

Mouvement

Cette œuvre s’inscrit dans le mouvement des Lumières. Beaumarchais fait partie des auteurs qui défendent l’idée de l’égalité en droit des hommes, celui du principe de liberté, ainsi que d’une fraternité entre les citoyens. Beaumarchais sera témoin de la Révolution française et notamment de la prise de la Bastille en 1789.

 

Auteur

Pierre Caron de Beaumarchais est un écrivain, mais aussi un espion et un homme d’affaires. Il a été employé par différentes cours, pour espionner entre l’Angleterre et la France.

 

Moments-clés

Les personnages du Comte Almaviva et de Figaro font aussi partie de la pièce Le Barbier de Séville, une autre pièce écrite par Beaumarchais.

- Acte I, scène 1. Le Comte Almaviva, le maître de Suzanne et Figaro, les loge dans son château avant qu’ils ne se marient. Cependant, Suzanne, la fiancée de Figaro redoute que le Comte en appelle au droit ce cuissage sur elle, autrement dit qu’il lui impose de lui accorder une faveur sexuelle, avant son mariage avec Figaro. En réalité le droit de cuissage n’était pas reconnu de manière légale, il n’était pas un « droit ».

- Acte V, scène 3, Monologue de Figaro. Figaro pense que Suzanne lui a joué un tour, et qu’elle a accepté de céder aux demandes du Comte. Ce monologue est le plus long de l’histoire du théâtre. Figaro y retrace sa destinée, qu’il juge étrange. Des jeux de hasards à la spéculation puis au journalisme, Beaumarchais s’inspire de sa propre vie pour imaginer celle de Figaro. Ce dernier déplore aussi l’absence de mérite de la société à son égard.

 

Thématiques importantes

- Rapport maître et valet. Il s’agit des rapports de domination sociale entre les nobles, les maîtres donnant les ordres et les domestiques devant les servir. Figaro trouve que son maître ne mérite pas les avantages dus à sa naissance.

- Il est question de l’amour à travers l’importance accordée à la fidélité à travers les personnages de Suzanne et Figaro mais aussi de ceux du Comte avec son épouse.

- Le mérite et le déterminisme social. Figaro déplore que la société de son temps ne récompense pas le mérite. Il se présente comme quelqu’un d’intelligent, rusé, qui sait s’adapter et progresser dans la vie. Il dénonce l’attitude du Comte qui se repose sur les avantages qui sont dus à sa naissance noble pour dominer autrui.

 

Citation

« Sans la liberté de blâmer, il n’est point d’éloge flatteur. »

Cette phrase, tirée du monologue de Figaro, est devenue la devise du journal Le Figaro. Il s’agit du moment où Figaro défend la liberté de la presse quand il évoque son métier de journaliste.

 

Bonus

L’opéra de Mozart Le Nozze di Figaro, directement inspiré de la pièce de Beaumarchais.