Première Générale > Géopolitique et sciences politiques > Analyser les dynamiques des puissances internationales > L’Empire ottoman, de l’essor au déclin

L’EMPIRE OTTOMAN, DE L’ESSOR AU DÉCLIN

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

L'EMPIRE OTTOMAN, DE L'ESSOR AU DÉCLIN

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

L’Empire ottoman a pris la forme d’un Empire qui s’est constitué par la force, par la conquête militaire et qui a peiné à gérer un espace d’influence considérable. Pour problématiser, on peut s’appuyer sur les travaux de Paul Kennedy, historien et géopolitologue qui écrivait en en 1987 l’ouvrage Naissance et déclin des grandes puissances. Dans cet ouvrage, il met en avant le postulat que tout Empire périra du fait de sa taille trop importante et des contradictions internes et externes que cette taille suscite. Il appelle cela le phénomène de surexpansion impériale. La question est donc de savoir dans quelle mesure l’Empire ottoman est mort progressivement de ce phénomène de surexpansion impériale.

 

I. L’Empire ottoman à son apogée territorial et politique

 

Au démarrage, il y a une tribu au Proche Orient, celle des Seldjoukides qui, au XIe siècle, bat les byzantins et se constitue un petit Empire en Asie mineure. L’Empire des Seldjoukides a été abattu par les Mongols. La tribu des Ottomans, qui n’était qu’une tribu vassale des Seldjoukides, grâce à leurs victoires sur les byzantins, a commencé à se constituer un Empire. Il s’est développé à partir des XIVe et XVe siècles jusqu’à devenir un Empire continental centré sur la Méditerranée et dont la capitale passe à Constantinople, rebaptisée Istanbul en1453 lorsque l’Empire byzantin finit de s’effondrer.

C’est ainsi que l’Empire ottoman domine tout le bassin méditerranéen et une partie de l’Europe orientale à son apogée aux XVIe et XVIIe siècles. Les armées ottomanes ont mis le siège à Vienne en 1529 et en 1683. Les limites étaient donc proches de l’Autriche, de la Hongrie et de la Slovaquie actuelle. L’Empire englobait également toute l’Afrique du Nord, sauf le Maroc et une bonne partie du Proche et Moyen Orient. Au sud, la Péninsule arabique était sous sa domination mais plutôt comme une marche de l’Empire plutôt qu’une zone véritablement contrôlée. Elle est en proie à des luttes de tribus et le pouvoir central s’y fait moins sentir qu’au cœur de l’Empire.

L’apogée de l’Empire se situe au moment du règne de Selim Ier au début du XVIe siècle. C’est le moment où le sultan devient également le calife, le chef des croyants. A cette époque, les reliques du prophète Mahomet sont rapportées dans la capitale des Ottomans à Istanbul. Après la bataille de Lépante à la fin du XVIe siècle (1571), perdue contre les forces chrétiennes coalisées, on peut considérer que l’Empire ottoman n’augmente plus véritablement son pouvoir même s’il reste quelques conquêtes comme Chypre. A partir de ce moment, l’Empire subit un déclin progressif de plus en plus important au cours des XVIIIe et XIXe siècles. Au XIXe siècle, on le qualifie, comme l’a dit le tzar Nicolas Ier, de « vieille homme malade de l’Europe ». C’est un Empire ancien qui inquiète et fascine depuis près de 500 ans.

 

II. Les facteurs du déclin

 

A. Facteurs internes

Ils ont d’abord trait à l’économie. L’Empire n’a pas connu de révolution industrielle au cours des XVIIIe et XIXe siècles. Il n’a pas innové et en matière commerciale, alors qu’il maîtrisait bien le commerce méditerranéen, il a perdu son avance dans la mesure où une partie du grand commerce s’est déplacé de la Méditerranée à l’Atlantique. Il a aussi laissé les marchands européens et juifs faire l’essentiel du commerce.

Il lève difficilement des impôts dans un territoi

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.