Première Générale > Géopolitique et sciences politiques > Analyser les relations entre États et religions > Pouvoir et religions : des liens historiques traditionnels

POUVOIR ET RELIGIONS : DES LIENS HISTORIQUES TRADITIONNELS

Tu dois disposer d'un abonnement
pour regarder la vidéo

L'abonnement aux Bons Profs permet de profiter de toutes les vidéos de rappels de cours dans toutes les matières de la 6e à la Terminale.

Ces vidéos sont présentées par des professeurs de l'Education nationale et permettent de revoir en quelques minutes toutes les notions du cours.

Demande à tes parents de te créer un compte. C'est très simple et tu pourras démarrer tes révisions immédiatement.

POUVOIR ET RELIGIONS : DES LIENS ENRACINÉS DANS L'HISTOIRE

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Ces liens entre pouvoirs et religions sont des liens historiques, traditionnels : dès la plus haute Antiquité, le religieux et le politique sont mélangés. Les deux pouvoirs se confondent. Les États s’appuient sur la religion, les religions s’incarnent dans des États. Cela n’exclue pas des échanges entre ces différents États, ces différents pouvoirs religieux, notamment entre les empereurs chrétiens d’Occident, d’Orient mais aussi les califes musulmans. Ces échanges sont importants sur le plan diplomatique, sur le plan culturel et viennent s’opposer à la traditionnelle vision d’affrontement, de conflit. La grande problématique est celle des échanges par rapport aux conflits et de savoir comment s’explique la confusion du politique et du religieux mais aussi de comprendre sur quel type de géopolitique, conflit ou échanges cela débouche.

 

I. Des liens enracinés dans l’histoire

 

A. Depuis la plus haute Antiquité

Les hommes ont toujours eu besoin d’intermédiaires pour faire le lien entre eux et le sacré. Des pharaons d’Égypte à la Rome impériale, ces intermédiaires ont été des chefs politiques et religieux. On peut prendre l’exemple de la Rome impériale à l’époque d’Auguste. Il est empereur et donc a dans sa titulature le titre de grande pontife, pontifex maximus. Le grand pontife est celui qui fait un pont entre les hommes et les dieux, puisqu’ici nous sommes dans une religion polythéiste. Il est l’incarnation de la divinité. Il est divin, on lui rend un culte, mais il est aussi un passeur, un intermédiaire avec les dieux. C’est à ce titre que les premiers chrétiens dans l’Empire, à partir du Ier siècle de notre ère, ont été persécutés. En effet, ils ne reconnaissaient pas le caractère divin de l’empereur et refusaient de lui vouer un culte. Ce culte de l’emp

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.