Première Générale > Géopolitique et sciences politiques > Étudier les divisions politiques du monde : les frontières > La frontière germano-polonaise de 1939 à 1990, entre guerre et diplomatie

LA FRONTIÈRE GERMANO-POLONAISE DE 1939 À 1990, ENTRE GUERRE ET DIPLOMATIE

Tu dois disposer d'un abonnement
pour regarder la vidéo

L'abonnement aux Bons Profs permet de profiter de toutes les vidéos de rappels de cours dans toutes les matières de la 6e à la Terminale.

Ces vidéos sont présentées par des professeurs de l'Education nationale et permettent de revoir en quelques minutes toutes les notions du cours.

Demande à tes parents de te créer un compte. C'est très simple et tu pourras démarrer tes révisions immédiatement.

RECONNAÎTRE LA FRONTIÈRE : LE CAS GERMANO-POLONAIS

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Au-delà du simple tracé des frontières, pour que ces dernières existent réellement, elles doivent être reconnues par les autres États. À cet égard, le cas de la frontière germano-polonaise au XXe siècle est un cas d’école.

 

Rappel

Le royaume de Pologne a été créé au XIe siècle. Au cours du XVIIIe siècle, il a connu plusieurs amputations. Il a été victime des grandes guerres entre empires et monarchies et il a été dépecé à trois reprises. Au XIXe siècle, la Pologne en tant qu’État cesse d’exister : elle est partagée entre la Prusse (qui devient ensuite l’Allemagne), la Russie, et l’empire d’Autriche (qui devient dans la seconde moitié du XIXe siècle l’Autriche-Hongrie). La Pologne a donc été découpée et partagée entre ces puissances.

Après la Première Guerre mondiale, en 1919, les rédacteurs du traité de Versailles, au nom du principe des nationalités, reconstituent une Pologne. Dès cette époque, la reconstitution de la Pologne dans ses nouvelles frontières pose problème. En effet, à l’ouest, elle a été reconstituée au détriment de l’Allemagne qui se retrouve réduite et coupée en plusieurs ensembles par la Pologne. Par ailleurs, sa frontière à l’est, qui était sensée être délimitée ultérieurement suivant la proposition de Lord Curzon, a laissé en suspens un problème géopolitique majeur qui a empoisonné les relations internationales dans l’entre-deux guerres et qui a eu des conséquences pendant la Seconde Guerre mondiale et la Guerre froide, jusque dans les années 1990. C’est donc un problème de reconnaissance frontalière inscrit dans le temps.

 

I. Une frontière contestée et violée en 1939

 

La frontière germano-polonaise, telle qu’elle a été fixée après le traité de Versailles, a été contestée par l’Allemagne et violée en 1939 par le Reich hitlérien.

Après la Première Guerre mondiale, un État polonais a été recréé. Le territoire de ce nouvel État polonais se trouvait en partie sur d’anciens territoires allemands, séparant ainsi la Prusse orientale du reste de l’Allemagne. Cette configuration donnait à la Pologne un accès à la mer sous la forme d’un corridor terrestre débouchant sur la mer Baltique. L’Allemagne a ainsi perdu plusieurs territoires :

- la Posnanie,

- une partie de la Prusse occidentale,

- la ville de Dantzig qui a été déclarée ville internationale sous mandat de la Société des Nations (dans le but d’éviter un conflit immédiat),

- la Haute-Silésie, rattachée à la Pologne par référendum en 1921.

L’Allemagne a ainsi été amputée de territoires à l’est et n’a jamais reconnu ces nouvelles frontières. Ce découpage frontalier a également nourri la volonté révisionniste du

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.