Première Générale > Géopolitique et sciences politiques > S’informer : un regard critique sur les sources et modes de communication > Les grandes révolutions techniques de l’information

LES GRANDES RÉVOLUTIONS TECHNIQUES DE L’INFORMATION

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

LES GRANDES RÉVOLUTIONS TECHNIQUES DE L'INFORMATION

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

En 2019, le nombre d’utilisateurs d’Internet a franchi les 4 milliards, ce qui représente 1 humain sur 2. Cela permet une communication facilitée, un accès à l’information aisé. Ceci va jusqu'à rendre les utilisateurs créateurs eux-mêmes de l’information via les réseaux sociaux. De nombreuses évolutions techniques, économiques et culturelles ont conduit à cette évolution de la diffusion de l’information.

 

I. De l’imprimerie à la grande presse

 

L’imprimerie fut inventée par les Chinois au XIe siècle. Ce sont les premiers à utiliser des caractères mobiles, en bois ou en métal, pour frapper leurs idéogrammes. En Europe, il faut attendre le XVe siècle, pour avoir accès à l’imprimerie grâce à Gutenberg qui crée la première presse à caractères mobiles. Grace à cette invention, des imprimeries font leur apparition dans toute l’Europe et publient régulièrement des livres et des almanachs. La première impression périodique d’information fût écrite au XVIIe siècle en langue germanique par Carolus, par la parution du Strassburger relation. Dans les années 1630, le périodique de Renaudot, La Gazette, est considéré comme le premier journal d’information. La révolution industrielle du XIXe siècle représente une évolution considérable. En effet, dès 1813, le journal The Times utilise la première presse à vapeur, ce qui permet de multiplier les exemplaires. A partir des années 1840, apparaissent les premières rotatives qui permettent la presse à grand tirage.

Sur le plan économique, on commence à faire la publicité et insérer des images pour vendre à très bas coût les journaux. Cela a permis de vendre les premiers journaux « à 1 penny » (également nommés « journaux à un sous »). Par exemple, en France, Le Petit Parisien tire à plus d’un million d’exemplaires à la veille de la Première Guerre mondiale. C’est le journaliste et homme politique Emile Girardin qui fût le premier à avoir l’idée d’introduire dans son journal La Presse de la publicité pour permettre de baisser le prix de vente et pour commander à de grands romanciers, comme Honoré de Balzac ou Alexandre Dumas, des romans-feuilletons. Cela permettait de fidéliser les lecteurs et de diffuser une culture de masse.

A partir des années 1880, on commence à introduire la photographie dans la presse ce qui permettait de publier les premiers magazines comme Le Miroir

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.