Première Générale > SVT > De l'œil au cerveau : quelques aspects de la vision > Cerveau et vision : aires cérébrales et plasticité

LA PLASTICITÉ CÉRÉBRALE

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Par définition, la plasticité cérébrale est la capacité du cerveau à s’adapter au vécu, aux différentes expériences, aux différents apprentissages d’un individu. Plus précisément, cela va reposer sur une réorganisation possible du cerveau par le biais de nouvelles communications entre les neurones. Lorsque l’on modifie les réseaux neuronaux, on modifie le fonctionnement du cerveau, et il va donc pouvoir éventuellement s’adapter à de nouvelles demandes, à de nouvelles taches, ou à de nouveaux apprentissages.

Cette plasticité repose sur plusieurs choses. Ce qui vient d’être décrit est plutôt une composante structurale, avec une réorganisation possible des circuits neuronaux. Mais il existerait aussi une plasticité du cerveau qui ne s’appuierait pas sur une réorganisation du « câblage » entre les neurones.

 

I. Étude du fonctionnement du cortex visuel de personnes voyantes et non-voyantes

La meilleure manière d’expérimenter la plasticité cérébrale est d’enregistrer l’activité de certaines zones et de montrer qu’elle peut varier sous certaines conditions. Par exemple, on a prouvé qu’il existe une plasticité des circuits neuronaux en étudiant le fonctionnement du cortex visuel chez des personnes qui voient et chez des personnes aveugles, et notamment des personnes qui le sont depuis longtemps. Si l’on travaille sur la zone qui est normalement le cortex visuel, c’est-à-dire qui est ac

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.