Première > Histoire-Géographie > Méthodologie > Méthodologie de la composition

MÉTHODOLOGIE DE LA COMPOSITION

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Composition - Choix d’un plan

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

IV. Construire le plan de la composition

 

Le plan d’une composition définit le fil conducteur de la composition qui permet de structurer le propos, d’argumenter et de répondre de manière cohérente, organisée et structurée à la problématique.

 

A. Sélection et organisation des connaissances

Tout d’abord, il faut se référer à la sélection et à l’organisation des connaissances. Une fois les connaissances sélectionnées et organisées, on peut voir 2 ou 3 grands thèmes émerger à partir des idées principales développées et issues des connaissances. Ces thèmes forment les différentes parties. A partir de ces thèmes, on décline des sous-thèmes qui forment les sous-parties. Le nombre idéal de parties est de 2 ou 3. Une seule partie signifie qu’il y a une mauvaise organisation. Concernant les sous-parties, on en attend 2 ou 3, voire 4. A nouveau, on n’en attend pas seulement une.

 

B. Principaux types de plan

- Plan chronologique : il s’agit d’un plan construit sur des bornes chronologiques bien définies, qui permettent de traiter le devoir de manière évolutive dans le temps.

- Plan thématique : il correspond à des grands thèmes, déclinés dans les différentes parties. 

- Plan thématico-chronologique : c’est une combinaison des deux précédents. C’est le plan utilisé dans l’exemple de notre cours « Les mutations économiques et sociales des pays occidentaux des années 1950 au début des années 1980. » Il y a dans le sujet deux bornes chronologiques, la fin des années 1950 et le début des années 1980. Il y a aussi deux thématiques principales qui sont les mutations économiques et les mutations sociales. La présence des deux oriente naturellement vers un plan thématico-chronologique.

 

C. Définition des titres

Il faut définir les périodes chronologiques en cherchant rupture chronologique dans cette longue période de temps. Cette rupture a été identifiée au préalable puisque l’on a vu au moment de l’analyse du sujet que les Trente Glorieuses finissaient en 1973 avec le premier choc pétrolier. 1973 marque donc une rupture nette. Cela permet de s’orienter vers deux grandes parties, de la fin des années 1950 au milieu des années 1970, et une seconde partie du milieu de années 1970 au début des années 1980.

Dans l’analyse du sujet, on a vu que les mutations économiques des Trente Glorieuses ont entrainé des mutations sociales. Cela donne trois grandes parties : I. Les mutations économiques durant les Trente Glorieuses ; II. Les mutations sociales qui en découlent ; III. Les mutations économiques et sociales remises en causes depuis la fin des Trente Glorieuses.