Première > Numérique et sciences informatiques > Architectures matérielles et systèmes d’exploitation > Transmission de données dans un réseau

TRANSMISSION DE DONNÉES DANS UN RÉSEAU

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Transmission de données dans un réseau

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Transmission de données dans un réseau

 

Les ordinateurs, smartphones, tablettes communiquent entre eux et avec des serveurs et échangent énormément d'informations. Au début des années 60, l'agence ARPA, qui fut fondée à la suite de la création de l'arpanet, réseau militaire qui est l'ancêtre du réseau internet, commence à découper l'information en paquets indépendants qui connaissent l'adresse de leur destinataire et peuvent passer par des routes différentes.

Une fois les paquets reçus par le demandeur, l'information est reconstituée. Si un paquet est égaré, lui seul est alors renvoyé. En 1968 est inventé le protocole IP : chaque ordinateur possède une adresse IP, codée sur 4 octets. Au tout début, le réseau est un simple maillage entre ordinateurs sans hiérarchie. 

 

La communication entre ces divers appareil obéit à un ensemble de règles précises que l'on appelle protocole (TCP, IP, HTTP). 
Le protocole TCP/IP, inventé en 1974, est présenté sous forme de couches :
- une couche application, gérée par le protocole HTTP
- une couche de transport, gérée par le protocole TCP
- une couche internet, gérée par le protocole IP
- les accès réseaux, gérés par des trames Ethernet et wifi.

 

Exemple :


On considère l'ouverture d'une page web.
L'ouverture de la page est gérée par le protocole HTTP, qui est la couche externe du protocole TCP/IP. Cette couche a pour but de créer un tunnel virtuel dans lequel les informations peuvent transiter de manière sécurisée. Il s'agit d'une explication simplifiée de ce protocole.
L'information reçue est alors mise en paquets, c'est à dire découpée, par le protocole TCP.
Ces paquets sont ensuite encapsulés dans des paquets adressés, c'est à dire possédant une adresse IP. C'est la phase de gestion du transit, qui permet à chaque paquet, à qui fut adjoint une adresse IP, de connaitre sa destination.
Enfin, les paquets adressés IP sont gérés et envoyés dans des trames, qui ajoutent les adresses physiques des appareils. 

Lorsque le récepteur reçoit ces paquets, la démarche est l'inverse de celle précédemment évoquée.
Dans un premier temps, le protocole IP gère la bonne réception et envoie un accusé de réception à l'émetteur. Si cet accusé n'est pas reçu par l'émetteur, ce dernier renvoie alors exactement le paquet manquant à la même adresse IP.
Dès lors que l'ensemble des paquets a été reçu, les paquets sont désadressés. Le protocole TCP regroupe les paquets entre eux, afin que l'information initiale soit reconstituée par le récepteur. 
Enfin, la page web s'ouvre.