Première > SES > Science économique : marchés > Comment un marché concurrentiel fonctionne-t-il ?

COMMENT UN MARCHÉ CONCURRENTIEL FONCTIONNE-T-IL ? (Accès libre)

L'effet de l'introduction d'une taxe sur un marché concurrentiel

Permalien

Télécharger la fiche de cours

L’État est le troisième agent économique qui peut être présent sur un marché. Il peut être présent sur un marché et modifier les prix avec des taxes pour des raisons de justice sociale, mais également pour inciter ou désinciter des agents à acheter ou à vendre certains produits. Ici, on se base sur le cas de la politique environnementale, où l’Etat, par l’introduction d’une taxe forfaitaire, tente de désinciter l’achat de voitures jugées très polluantes. Il faut alors voir quel est l’effet de l’introduction des taxes sur le marché.

 

I. Le mouvement de l’offre

 

 

Il s’agit d’un marché standard avec une offre croissante en fonction du prix et une demande décroissante en fonction du prix. La rencontre entre l’offre et la demande donne le prix d’équilibre et la quantité échangée.

 

L’Etat introduit la taxe qui en l’occurrence concerne les offreurs. Les offreurs répercutent la taxe sur le prix de vente. Il y a donc une offre plus chère pour un même bien. Graphiquement, cela correspond à une courbe à gauche de la courbe de l’offre sans taxe. La différence entre les deux courbes est égale à la taxe.

 

II. La modification de l’équilibre

 

Avec l’introduction de la taxe, il y a un déplacement de l’équilibre. Les consommateurs demandent une nouvelle quantité eu égard à la nouvelle courbe d’offre. L’offre s’adapte. Il y a alors modification du surplus du consommateur et du surplus du producteur. Graphiquement, cela se manifeste par une réduction de la surface de deux.

 

 

Entre les deux, l’espace correspond aux recettes fiscales, c’est-à-dire au montant total de la taxe. Il y a également un petit triangle, délimité par l’ancienne courbe d’offre, la courbe de demande et la verticale du nouvel équilibre qui correspond à la perte sèche. La perte sèche est une perte de bien-être à la suite de l’intervention de l’État : en rendant les voitures polluantes plus chères, les quantités échangées baissent. Comme le volume de transaction a baissé, c’est une perte de bien-être. Certains consommateurs prêts à mettre un certain prix pour acheter une voiture très polluante ne le peuvent plus et on a une perte sèche irrécupérable parce qu’il y a une quantité de voitures très polluantes qui ne pourra pas être échangées.