Première > SES > Science économique : marchés > Stage - Comment une entreprise optimise-t-elle sa production ?

STAGE - COMMENT UNE ENTREPRISE OPTIMISE-T-ELLE SA PRODUCTION ?

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Comment une entreprise optimise-t-elle sa production ?

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

On s’intéresse à la manière dont une entreprise maximise ses bénéfices. Pour cela, il faut s’intéresser au programme du producteur, la maximisation du bénéfice et à la courbe d’offre du producteur. Une entreprise est une organisation à but lucratif. Son objectif est de faire de l’argent. Pour cela, elle produit et compare son chiffre d’affaires, l’argent qu’elle récolte en vendant, avec ses coûts de production.

Formule du bénéfice : Recettes totales - coût total = bénéfice.

 

I. Optimisation de la production

 

Pour optimiser, il convient d’adopter la posture néoclassique qui consiste à tâtonner. On raisonne à la marge. Pour la recette totale, si on applique cela au raisonnement à la marge, cela devient la recette marginale. La recette marginale est la recette en plus lorsque l’entreprise vend une unité de bien en plus. Il faut comparer cela avec le coût marginal. Le coût marginal est le coût de fabrication d’unité de bien en plus. A savoir, la production est optimisée, les bénéfices sont maximaux quand la recette marginale égalise le coût marginal.

Par exemple, sur le marché de la production de chaussures de luxe. Une entreprise dans une situation concurrentielle est preneuse de prix. Le marché de la chaussure détermine un prix de 300 € la paire vendue. Elle vend une première paire de chaussures 300 €, elle vend une seconde paire de chaussures 300 €, etc. En situation de concurrence, la recette marginale est constante et, dans notre exemple, elle est égale à 300 €.

Le coût marginal est en général croissant. C’est au point de rencontre entre le coût marginal et la recette marginale que la production est optimale et que l’entreprise fait le plus de bénéfices. Si l’entreprise vend une quantité inférieure à la quantité qui égalise le coût marginal et la recette marginale, alors la recette marginale est supérieure au coût marginal.

 

Peut-elle faire de l’argent en plus ? Oui, en vendant à chaque fois plus, la recette supplémentaire qu’elle génère est toujours supérieure au coût de production de la dernière unité produite. On voit que c’est au niveau de ce point d’intersection que le profil est maximisé. Au-delà, on s’aperçoit que le coût marginal est supérieur à la recette marginale donc à mesure que la production augmente, l’entreprise perd de l’argent.

Ainsi, en tâtonnant, il est bien évident que c’est à la dernière unité vendue, lorsque la recette marginale égalise le coût marginal, que la production est optimisée.

 

II. Les conditions de l’optimisation

 

A. Le coût marginal croissant

Le coût marginal croissant est une hypothèse des économistes. Une entreprise, pour produire, a besoin de travail, de capital, ce sont les facteurs de production d’une entreprise. Or, une entreprise a des rendements décroissants au fur et à mesure que sa production augmente. À mesure que les facteurs de production augmentent, la production augmente moins que proportionnellement car l’entreprise a besoin de capital et de travail. Or, on sait que la productivité marginale du facteur travail est décroissante. À un moment donné les travailleurs se gênent, d’un point de vue collectif, ou chaque travailleur peut être moins efficace à mesure qu’il produit. Ainsi, au fur et à mesure que la production augmente, le coût de fabrication d’une unité de bien en plus augmente.

 

B. La courbe d’offre

On peut également en déduire la courbe d’offre du producteur. On sait que l’entreprise maximise ses bénéfices et sa production lorsque la recette marginale égalise le coût marginal. Or, on sait que le prix de marché d’une entreprise, en situation de concurrence pure et parfaite, est sa recette marginale. Si le prix de marché de la chaussure est 300 €, la recette marginale des entreprises est 300 €. Ainsi, à chaque fois que le prix de marché augmente, la production optimale de l’entreprise augmente. On peut dire finalement que le coût marginal est assimilable à la courbe d’offre. Plus le prix de marché augmente, plus les entreprises voient leur quantité produite augmenter car elles se feront plus de bénéfices et le profit sera maximisé.