Quatrième > Enseignement moral et civique > Citoyenneté et libertés > Identités et libertés

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Les identités de la personne

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

Comment se définit, se construit et se transforme notre identité ?

 

I. L’identité légale ou officielle

 

L'identité légale naît au même moment que la personne grâce à l'acte de naissance. Cet acte authentifie la venue au monde et enregistre les données officielles que l'État français reconnait comme réelles. Cette identité se compose du nom, du prénom et du sexe. Cette identité est protégée par l'État.

Le droit d'une identité date de la Convention internationale des droits de l'enfant (1989). Cette convention signée par la plupart des pays du monde dit que tout enfant a le droit à une identité et à un pays à qui appartenir. Toutefois notre identité peut changer. Si le nom de famille nuit à la réputation ou si l’on n’est pas content d'un prénom qui peut poser problème, on peut entreprendre des démarches en justice pour avoir la possibilité d'en changer.

 

II. L’identité personnelle

 

L’identité personnelle est façonnée par nos choix : les goûts, les sports, les relations, etc. Toutes les petites choses qui nous composent, qui font notre caractère ou notre personnalité, forment l’identité personnelle. On n’est pas pareil à 15 ans ou à 60 ans : on est en constante évolution.

Cette identité personnelle peut aussi se créer dans le monde numérique. Avec la multiplication des réseaux sociaux, on peut créer un compte et une identité qui correspond ou non à la réalité. Néanmoins, les données mises sur les réseaux sociaux ne nous appartiennent plus dès qu'elles sont postées sur internet : elles appartiennent à tous car tout le monde peut y avoir accès, voire les pirater.

 

III. Quand notre identité se retourne contre nous

 

Attention : l’identité peut se retourner contre nous. Par exemple, si on perd un portefeuille avec une carte d'identité ou un passeport (documents officiels émanant de l'État qui prouvent l’identité). Si quelqu’un les récupère et se fait passer pour nous, il faut alors prouver qu'on n’est pas à l'origine des éventuels problèmes causés par un tiers. De même, se faire passer pour quelqu'un d'autre sur les réseaux sociaux est puni par la loi (jusqu'à un an de prison et 15 000 euros d'amende). Ainsi, il faut faire attention à sécuriser ses données.

L’identité et la personnalité peuvent parfois rendre les gens jaloux ou engendrer des tensions entre les gens. Cela peut parfois déboucher sur des moqueries qui peuvent, à la longue, se transformer en harcèlement, très dangereux. Il faut surtout ne pas hésiter à en parler puisqu’il peut parfois avoir des conséquences très graves. Personne n’a le droit de se moquer de l’identité de quelqu'un, il est donc nécessaire de faire des démarches pour que l’identité soit reconnue comme telle et qu’elle soit acceptée par tous.