Quatrième > Français > Méthodologie > Méthodologie de l'écriture

MÉTHODOLOGIE DE L'ÉCRITURE

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Écrire un conte

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

I. Définition

 

Le conte est un récit bref (comme la nouvelle) qui fait appel à des éléments merveilleux. Il peut faire entre 1 et 20 pages environ.

Le conte s’inscrit dans un temps légendaire, et convoque des éléments merveilleux, surnaturels, qui ne peuvent pas arriver dans la vie de tous les jours, à la différence de la nouvelle qui est un récit de la vie courante.

 

II. Éléments à intégrer dans un conte

 

« Il était une fois » : cette formule n’est pas obligatoire mais est très utilisée. C’est un seuil d’entrée du texte. Il indique qu’on se trouve dans un temps légendaire et que le récit est au passé avec les temps de l’imparfait, du passé simple de l’indicatif, passé antérieur, etc. Exemple : « Il était une fois un jeune prince prénommé Ivan. »

Étapes du récit :

1) Situation initiale

2) Élément perturbateur qui vient changer cette situation, souvent une quête

3) Péripéties nombreuses ou pas

4) Résolution qui marque la fin heureuse ou non

Exemple : Le petit chaperon rouge = situation initiale. / Sa mère lui demande d’aller porter à mère-grand un panier = élément perturbateur. / Le loup la mange = péripéties. / Le chasseur sauve le chaperon = résolution

Personnages du conte : Un héros ou une héroïne, des adjuvants qui aide le héros à accomplir sa quête et des opposants qui essaient à tout prix d’empêcher la quête. Exemple : Le petit chaperon rouge est l’héroïne, le chasseur est l’adjuvant et le loup est l’opposant.

Éléments merveilleux : Objets, stratagèmes, filtres merveilleux, magiques. Exemple : Le loup parle et le chaperon sort du ventre du loup, cela n’existe pas dans la réalité, ce sont des éléments merveilleux.

 

Nota Bene : Un « conte » s’écrit avec un « n » et non un « m » comme dans « comte » qui est un titre de noblesse.