Quatrième > Histoire-Géographie > Le XVIIIe siècle : expansions, Lumières et révolutions > Les Lumières

LES LUMIÈRES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Les Lumières

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

L’expression des « Lumières » désigne un mouvement culturel et intellectuel du XVIIIe siècle, porté par des philosophes comme Diderot, Voltaire ou Rousseau, mais aussi des scientifiques comme le couple Lavoisier. Le but de ce mouvement est d’amener l’humanité vers le progrès et la raison. C’est un mouvement qui réfléchit sur la société de son époque et qui souhaite la transformer. Pour cela, ce mouvement développe plusieurs idées : politiques, sociales, philosophiques et scientifiques.

 

I. Les idées des Lumières

 

A. Les idées politiques

En France au XVIIIe siècle, le régime politique est une monarchie absolue de droit divin : le roi concentre tous les pouvoirs et tient sa légitimité de Dieu.

Les philosophes des Lumières, comme par exemples Montesquieu ou Voltaire, souhaitent une séparation des pouvoirs, c’est-à-dire que le roi ne détienne plus en même temps le pouvoir exécutif, législatif et judiciaire. Ils considèrent que ces pouvoirs doivent être encadrés par une constitution et que le pouvoir du roi doit être limité au pouvoir exécutif (comme cela sera établi lors de la Révolution française en 1791). Ce régime politique s’appelle une monarchie constitutionnelle. Malgré ses réticences, le roi Louis XVI devra s’y soumettre en 1791. Cette question sera traitée dans le chapitre sur la Révolution.

 

B. Les idées sociales

À l’époque des Lumières, la société est divisée en trois ordres : le clergé et la noblesse représentent 3 % de la population française. Le reste de la société (les artisans, les paysans et les bourgeois) forme le tiers état. La noblesse et le clergé ont des privilèges, notamment fiscaux (ils ne payent pas d’impôts), ou des privilèges liés à la chasse. Le philosophe des Lumières Jean-Jacques Rousseau (ci-contre) souhaitait en finir avec la domination des deux premiers ordres sur le tiers état et établir l’égalité entre les trois ordres.

 

C. Les idées philosophiques

Le philosophe Voltaire (ci-contre) développe l’idée de tolérance, et plus particulièrement la tolérance religieuse. En effet, les protestants et les catholiques se sont affrontés dans des guerres de religion, comme en 1572 lors de la Saint-Barthélémy. À travers le concept de tolérance, Voltaire souhaite une société qui n’irait pas forcément jusqu’à accepter les convictions des autres mais qui en serait au moins respectueuse. La tolérance religieuse permettrait de former une société plus cohérente et d’éviter des guerres.

 

D. Les idées scientifiques

Les idées des Lumières sont également portées par des scientifiques. Un scientifique émet des hypothèses et les confronte à la réalité à travers des expériences pour les vérifier : il s’agit d’une démarche hypothético-déductive. Parmi eux, se trouve le couple Lavoisier, qui a beaucoup travaillé sur les états de l’eau.

 

II. Les moyens de diffusion des idées des Lumières

 

A. Une diffusion par les livres

À l’époque, les moyens de communications n’étaient pas les mêmes qu’aujourd’hui : réseaux sociaux, téléphones et télévision n’existaient pas encore. Leurs idées se diffusaient à travers des livres, comme L’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers.

Editée sous la direction de Diderot et d’Alembert de 1751 à 1772, les auteurs y expliquent des mots et des idées des Lumières. Cependant, cette Encyclopédie à été censurée car les idées des philosophes des Lumières étaient loin de faire l’unanimité, en particulier auprès du roi.

 

B. Une diffusion par le voyage

Les philosophes des Lumières font également des voyages. Diderot, par exemple, quitte la France pour aller en Russie et rencontrer Catherine de Russie, qualifiée par les Lumières de « despote éclairée » car elle en reprend certaines idées tout en conservant son pouvoir absolu.

 

C. Les salons et les cafés : de nouveaux lieux de sociabilité

Il existe aussi d’autres moyens de diffusion comme les salons ou les cafés, où les philosophes et les scientifiques se réunissent, débattent de la politique et discutent de leurs idées.

 

Conclusion

Les Lumières ont eu un impact décisif sur la société de leur temps. Leurs idées se sont diffusées en France et ont en grande partie inspiré la Révolution française, dont la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen ou encore la Constitution de 1791, qui établit un encadrement du pouvoir du roi. Ce dernier doit se limiter à l’exercice du pouvoir exécutif : avec la Révolution, la monarchie absolue prend fin et se transforme en monarchie constitutionnelle.