Quatrième > Histoire-Géographie > Le XVIIIe siècle : expansions, Lumières et révolutions > Stage - Commerce triangulaire et traite atlantique

STAGE - COMMERCE TRIANGULAIRE ET TRAITE ATLANTIQUE

Exercice - Le commerce triangulaire et la traite atlantique



L'énoncé

Document 1 : Extrait de la déclaration d’un armateur à l’Amirauté (autorité du port) de La Rochelle en 1777

« Aujourd’hui 14 juillet 1777 a comparu le sieur Pierre Jean Vanhoogwerff, marchand négociant demeurant en cette ville de La Rochelle, propriétaire en partie et armateur du navire « La Betsy ». Il a déclaré qu’il vient d’armer pour la troisième fois ledit navire pour aller faire la traite des Noirs en Afrique, qu’il l’a chargé de marchandises nécessaires à ce voyage : équipages, cordages, toiles, vivres… Il en a confié le commandement au sieur Charles Tourneur, capitaine du navire qui le mènera. Le sieur Pierre Jean Vanhoogwerff a aussi déclaré qu’il s’est associé à quatorze autres négociants pour monter et financer cette expédition. »

Source : Archives départementales de la Charente maritime.

Document 2 : "Le parfait négociant"


  • Question 1

    Rappeler ce que sont un armateur et un négociant.

  • Question 2

    A partir du document 1, expliquer ce qu'est le commerce triangulaire.

  • Question 3

    Observer le document 2. Où se situe le port représenté ? Expliquer.

  • Question 4

    A partir des deux documents, montrer que le commerce triangulaire est une entreprise risquée.

La correction et les astuces de cet exercice t'intéressent ?

Accède librement à l'ensemble des contenus, aux astuces et aux corrections des exercices en t'abonnant sur Les Bons Profs. Clique ici pour démarrer l'abonnement.