Quatrième > SVT > Boost SVT > Boost SVT - La résistance aux antibiotiques

BOOST SVT - LA RÉSISTANCE AUX ANTIBIOTIQUES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

Résistance des bactéries aux antibiotiques

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

On entend souvent dire qu’il faut limiter l’usage des antibiotiques pour nous et pour les animaux du fait d’une résistance des bactéries aux antibiotiques.

 

I. Expérience de mise en culture de bactéries

 

Dans cette expérience, on prend une boîte de culture de bactéries, appelée boîte de Petri, que l’on a ensemencée d’un milieu de vie dans lequel les bactéries vont pouvoir se développer. Naturellement, des colonies de bactéries vont se développer au bout de quelques jours à la surface de ce milieu.

Parmi ces colonies de bactéries, certaines vont être sensibles aux antibiotiques alors que d’autres vont être naturellement résistantes grâce à des mutations génétiques qui leur permettre de survivre. Dans cette expérience, la majorité des colonies sont sensibles aux antibiotiques, c’est-à-dire détruites par les antibiotiques, et quelques colonies vont être résistantes.

 

Si on traite ces bactéries avec des antibiotiques, l’évolution de la boîte ne sera pas la même que sans traitement.

- Dans la boîte de droite, sans antibiotiques, les bactéries vont continuer de proliférer, et on se rend compte quelques jours plus tard qu’il y a plus de colonies de bactéries, donc une majorité de bactéries sensibles aux antibiotiques.

- Dans la boîte de gauche, traitée avec diverses molécules d’antibiotiques, on remarque au bout de quelques jours qu’il n’y a plus de colonies sensibles aux antibiotiques mais seulement des colonies de bactéries résistantes aux antibiotiques.

Par le traitement, on favorise donc le développement des bactéries résistantes. Il s’agit d’une sélection naturelle puisque les bactéries sont sélectionnées.

 

II. Résultats et problème

 

Le résultat de l’expérience pose problème puisque l’on ne sait pas se débarrasser des bactéries résistantes. Si ce cas se déroule dans notre corps, le traitement aux antibiotiques n’est pas efficace. On n'a pas de médicament pour s’en débarrasser. 

Cependant, cela ne signifie pas qu’il ne faut pas utiliser des antibiotiques mais qu’il faut les utiliser à bon escient. On doit utiliser des antibiotiques seulement lorsque la bactérie qui attaque peut être traitée. 

 

III. Évolution dans le temps

 

Ce graphique nous montre l’évolution entre les années 1990 et 2000. On constate les informations suivantes :

- Le pourcentage de bactéries résistantes a à peu près doublé en une dizaine d’années : il passe de 15 % à 30 %.

- Parallèlement, si l’on suit l’évolution de la quantité d’antibiotiques utilisés en France, on se rend compte qu’elle aussi a augmenté.

 

Conclusion

 

Au fur et à mesure que l’on utilisait plus d’antibiotiques, la quantité de bactéries résistantes (dangereuses) a elle aussi augmenté. Il y a donc un lien fort entre notre consommation d’antibiotiques et le développement des bactéries résistantes aux antibiotiques qui peuvent nous rendent gravement malade, et contre lesquelles on ne pourra plus se traiter et dont on ne pourra donc plus se débarrasser.