Quatrième > SVT > Le corps humain et la santé > Défenses de l'organisme

DÉFENSES DE L'ORGANISME

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit

La phagocytose : mécanisme courant de défense de l'organisme

Permalien

Télécharger la fiche de cours Les téléchargements sont réservés uniquements aux abonnés

La phagocytose est un mécanisme répandu dans tout le monde animal. C’est un mécanisme qui arrive en premier dans les défenses contre les pathogènes, et notamment les bactéries.

La phagocytose est l’action d’un globule blanc (ou leucocyte) particulier appelé phagocyte.

Cette grosse cellule de l’organisme se trouve, par exemple, dans notre peau et sert de cellule sentinelle : elle va repérer l’entrée des micro-organismes, notamment des bactéries, et permet de les détruire. Dans le phagocyte, il y a un noyau et des vésicules qui sont des poches de molécules.

La phagocytose représentée ici se déroule en quatre étapes :

1. Lors de la première étape, le phagocyte va reconnaître la bactérie et s’y fixer grâce à des récepteurs qu’il possède à sa surface, mais aussi grâce à sa capacité de déformation permise grâce aux prolongements de son cytoplasme appelés pseudopodes. La bactérie possède des motifs qui vont permettre une reconnaissance avec les récepteurs du phagocyte, et une fixation de la phagocyte à la bactérie.

2. À la suite de cette fixation, le phagocyte (grâce à ses pseudopodes) va ingérer la bactérie.

3. Suite à cette ingestion, la bactérie va être progressivement digérée, détruite. Cette digestion est possible grâce au contenu enzymatique acide des vésicules.

4. Les déchets de bactérie sont rejetés à l’extérieur du phagocyte.

 

Conclusion

 

La phagocytose se déroule en quatre étapes : la reconnaissance, l’ingestion, la digestion et le rejet. Cependant, parfois la phagocytose se passe mal et les bactéries continuent de circuler dans l’organisme. On peut citer le cas de la pneumonie. Les bactéries responsables de la pneumonie possèdent à leur surface une sorte de capsule qui va empêcher la reconnaissance par les capteurs des phagocytes, les motifs ne sont pas accessibles, et donc les étapes 1 et 2 ne se déroulent pas bien. Comme les bactéries n’ont pas été ingérées, elles vont continuer à proliférer dans notre organisme et vont nous donner la maladie que l’on appelle la pneumonie.