SCIENCES

Accède gratuitement à cette vidéo pendant 7 jours

Profite de ce cours et de tout le programme de ta classe
avec l'essai gratuit de 7 jours !

Démarrer l'essai gratuit


Évolution et santé

 

I. Le principe d’un antibiogramme

 

En laboratoire, on peut réaliser des antibiogrammes. C’est-à-dire qu’à partir d’un prélèvement organique, des selles par exemple, on va pouvoir tester l’action d’antibiotiques sur des bactéries. Ci-dessous on a un schéma du résultat final du test d’un antibiogramme : en orange la population de bactéries de la même espèce sous forme de couche uniforme, par exemple Escherichia coli, et on souhaiterait tester l’efficacité de différents antibiotiques, représentés ici par des pastilles de couleur.

 

 

Il est très important de pouvoir répondre précisément à la question posée concernant l’interprétation d’un antibiogramme : si la question est de savoir quel est l’antibiotique le plus efficace, il faudra répondre le rouge et le jaune.

Par contre si la question est de savoir quels sont les antibiotiques efficaces de manière générale, il y a alors toujours le jaune et le rouge, mais aussi le noir et le bleu.

Par contre, on voit que le vert ne tue aucune bactérie. En effet, le halo qui entoure les pastilles représentant les antibiotiques, ce sont des bactéries qui ont été tuées par la diffusion de l’antibiotique depuis cette pastille. Il faut donc, selon la question, citer les antibiotiques les plus efficaces, ou tous ceux qui sont efficaces de manière générale, tout en précisant lesquels le sont davantage.

Les antibiogrammes permet

Il reste 70% de cette fiche de cours à lire

Cette fiche de cours est réservée uniquement à nos abonnés. N'attends pas pour en profiter, abonne-toi sur lesbonsprofs.com. Tu pourras en plus accéder à l'intégralité des rappels de cours en vidéo ainsi qu'à des QCM et des exercices d'entraînement avec corrigé en texte et en vidéo.